Actualités

SAINT-MAMERT-DU-GARD La nouvelle gendarmerie inaugurée

Inauguration de la nouvelle gendarmerie à Saint-Mamert-du-Gard. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Ce vendredi matin avait lieu l’inauguration de la nouvelle gendarmerie de Saint-Mamert-du-Gard, en présence des officiers, des élus et du sous-préfet d’Alès, Jean Rampon, venu représenter le préfet du Gard, Didier Lauga.

Dans la rue Nelson-Mandela, une caserne et huit logements flambant ff neufs abritent désormais les gendarmes de Saint-Mamert-du-Gard. Alors que les anciens locaux de la brigade de proximité se délabraient, la construction de cette nouvelle gendarmerie tenait particulièrement à cœur à Jean-Rémy Solana, l’ancien maire à l’origine du projet, décédé en cours de mandat en mars dernier. « Il aurait été fier et ému d’inaugurer les lieux. Il savait combien il était important de maintenir les services de proximité pour un développement équilibré de la commune », souligne Catherine Bergogne qui lui a succédé.

Après l’achat du terrain en 2011, il aura fallu attendre la fin de l’année 2017 pour que les travaux débutent avant de s’achever en avril dernier. Un bâtiment administratif et technique a été créé avec plusieurs bureaux modernes et spacieux. À deux pas, les logements de fonction varient de 70 à 106 le m². L’ensemble de l’opération, financé par la commune et l’État, s’élève à près de deux millions d’euros.

L’activité en chiffres

Cette nouvelle gendarmerie compte sept officiers et intervient sur les communes de Saint-Mamert-du-Gard, Saint-Bauzély, Parignargues, Moulézan, Montpezat, Montmirat, Montagnac, Gajan, Fons-Outre-Gardon, Crespian et Combas. Elle fait partie de la communauté de brigade de Saint-Chaptes dont la compétence s’étend sur 25 communes et regroupe 20 militaires.

En 2018, sur ce territoire, 737 crimes et délits ont été constatés, 159 faits de délinquance générale élucidés, 47 mesures de garde à vue prononcées ou encore 5 personnes écrouées. Quant à la lutte contre l’insécurité routière, on dénombre 46 infractions pour conduite en état alcoolique, 8 sous l’emprise de stupéfiants et 90 pour des vitesses excessives.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité