ActualitésSociété

GOUDARGUES Un composteur collectif installé

Vendredi soir, lors de l'inauguration du composteur collectif de Goudargues (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une aire de compostage collectif a été inaugurée vendredi soir sur l’avenue du Lavoir, à Goudargues. Il s’agit de la trentième de l’Agglo du Gard rhodanien.

L’aboutissement d’une volonté vieille de quatre ans, rappellera le maire de Goudargues Fred Mahler. « Nous avons eu quelques complications du fait de la zone inondable et des nuisances éventuelles », notera le premier édile. Alors que le dossier était au point mort, il va connaître un coup d’accélérateur grâce au tournage du film Poly de Nicolas Vanier, cet été dans le secteur. « Ils avaient dans leur programme de tournage le recyclage des déchets de leur cantine, ça a été l’occasion d’installer le composteur », rembobinera Fred Mahler.

Le président de l’Agglo du Gard rhodanien Jean-Christian Rey rappellera quant à lui que l’Agglo est labellisée Territoire zéro déchet zéro gaspillage depuis quatre ans, et que ces composteurs collectifs installés par l'Agglo rentraient dans ce cadre. « Nous collectons 25 000 tonnes de déchets tous les ans, et dans les bacs d’ordures ménagères on trouve des déchets qui peuvent tout à fait être mis dans le compost, poursuivra-t-il. Le traitement des déchets coûte très cher, donc moins on produit de déchets, moins ça coûte à la collectivité, et plus on les valorise, plus c’est bon pour l’environnement. » Une manière également de préparer au mieux le passage à la tarification incitative, qui sera appliquée d’ici trois ans dans l’Agglo.

Reste à faire fonctionner le composteur collectif. Pour ce faire, deux bénévoles ont été formées, et superviseront l’aire. Et ce ne sera pas du luxe : lors de l’inauguration, le maire découvrira un sac plastique dans le bac. Pour mémoire, le compost accepte les épluchures, les restes de fruits et de légumes crus ou cuits, le thé, le café et les filtres, et les coquilles d’œufs broyées. En revanche, les sacs-plastiques, même soit-disant compostables, les herbes, les viandes et poissons, les restes alimentaires, les produits chimiques, les films plastiques, les cigarettes, les excréments d’animaux ou encore les gros végétaux n’ont rien à y faire. Lorsqu’il fonctionne bien, un compost est sans odeur.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité