A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un apéritif hebdomadaire à déguster sans modération !

Le salaire de la peur. Ils auront tout tenté pour obtenir le Graal, le sésame, la pièce maîtresse du jeu qui leur permettait d'accéder à l'investiture promise par le parti présidentiel. Après plusieurs mois de rencontres, négociations, audiences et coups bas, voila que la partie se termine. Comme les personnages du film, engagés dans un long voyage périlleux afin d'obtenir une grosse somme d'argent promise par une compagnie pétrolière, les candidats à l'investiture En marche sont tous tombés. Il n'en reste plus qu'un : David Tebib. Le chef d'entreprise, président du club de l'USAM Nîmes Gard est resté silencieux, n'a pas pointé le moindre nez dehors et surtout, ne s'est pas lancé dans cette course folle à la surenchère. Au final, tout cela lui a plutôt bien réussi. Il lui reste à passer le dernier week-end de tous les dangers. Celui qui verra le Modem menacer une dernière fois à la gâchette pour convaincre l'état major présidentiel de choisir son candidat, Yvan Lachaud. Une réelle opportunité pour le centriste mais qui rappelle ô combien l'ancien monde s'accroche à sa place. Sans compter que même en cas d'échec, plus rien ne sera comme avant vis-à-vis de David Tebib. Et la sortie médiatique du député Anthony Cellier vendredi soir le prouve. Pour les "marcheurs" locaux et nationaux, c'est lui leur candidat. En cas de soutien présidentiel, le président de Nîmes métropole devra composer avec cette nouvelle équation. Sans s'assurer ses services (encore faut-il que David Tebib le souhaite), il prend le risque majeur que le président du hand nîmois fasse fi de la décision de la Commission d'investiture. Et se lance dans la bataille. Sans réelle certitude de gagner certes mais avec le souffle nécessaire pour grappiller les quelques points qui manqueront obligatoirement à Yvan Lachaud pour passer le premier tour. Quand à la possibilité de l'emporter à la fin... Comme dans "Le Salaire de la peur", le personnage Mario perçoit sa prime de la compagnie pétrolière mais emporté par l'enthousiasme perd toute prudence et conduit en zigzag. Il fini par chuter du haut d'une falaise et meurt sur le coup.

Gemapi, la Ville désavouée. Après les zones d’activités, le transfert de la gestion des inondations a fait débat entre la ville de Nîmes et l’Agglo. Appelé à la rescousse, le préfet du Gard a tranché. Cette fois, Didier Lauga a conforté Nîmes métropole dans l’estimation du transfert des charges. Il est même allé plus loin : la municipalité devra transférer 7,4 M€ contre 6,6 M€, chiffré par la Clect (Commission locale d'évaluation des charges transférées) pour permettre à l’Agglo d’exercer la compétence. Plouf, plouf...

À Saint-Dionisy, la chasse est ouverte. Après 12 ans de loyaux services, le maire sortant, Michel Gabach, tire sa révérence. Il compte transmettre le flambeau à son conseiller municipal, Jean-Christophe Grégoire. En face, les opposants fourbissent leurs armes. Deux adhérents Les Républicains sont sur la ligne de départ : Thierry Combel, représentant du mouvement Chasse et pêche (aujourd’hui appelé Le mouvement de la ruralité, NDLR) et Éline Bouzanquet, conseillère municipale nîmoise. La comité départemental Les Républicains se prononcera mi-octobre sur la situation.

Le projet T2 Diagonal vaut de l’or.  Yvan Lachaud a pris un malin plaisir, vendredi matin, lors de la conférence des maires de l’Agglo à Lédenon, d’annoncer que le projet de Trambus T2 venait d’être récompensé au plus haut niveau. En effet, le président de Nîmes Métropole a confié que la ligne T2 et son Trambus signé Tombereau venait de décrocher le « Trophée d’or du cadre de vie », 24e édition, organisé par « l’association FimbActe ». Un concours national réunissant la crème des architectes, urbanistes et autres professionnels de la filière. Ceux-là se penchent chaque année sur les enjeux en matière de cadre de vie et consacrent les innovations qui transforment la vie quotidienne de nos concitoyens.  Le projet nîmois a été consacré devant quelque 580 projets français. Le « Trophée d’or » sera remis le 8 octobre à Paris.

Laurent Burgoa au point mort. Alors qu’il évoquait la présentation du Trambus à Nantes toujours lors de la conférence des maires de l'Agglo, répondant à une interpellation d’un maire, Yvan Lachaud est revenu sur l’action entamée par la ville de Nîmes à l’encontre des travaux engagés sur le parking Laennec. « Pas question de stopper les travaux », a clairement indiqué le président en fixant Laurent Burgoa, représentant Jean-Paul Fournier. Quelques maires ont souligné la discrétion de l’adjoint, d’habitude si prompt à dégainer. Avec le Trambus, Lachaud passerait-il au bulldozer ?

Un casting grand luxe pour l’inauguration du tram’ du Grand Avignon. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y aura du beau linge, le 19 octobre, pour l’inauguration du tramway du Grand Avignon. Ainsi, la rame verra monter la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique, Brune Poirson, et le secrétaire d’État chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari. Mais il n’y aura pas que des politiques puisque l’Avignonnaise la plus connue dans le monde, Mireille Mathieu, sera aussi de la partie. Reste à voir si les Mille Colombes en seront aussi.

Des nouvelles de Sébastien Gros. Rappelez-vous : l'ancien chef de cabinet de Manuel Valls, élu au poste de conseiller municipal socialiste à Nîmes en 2014 avait disparu de la circulation. En tout cas dans la capitale gardoise. Après sa démission, en 2015, de son poste de conseiller municipal, il était devenu préfet hors cadre. Depuis octobre 2018, Sébastien Gros était préfet auprès du secrétaire général du ministère de l'Intérieur. Il vient donc de rebondir et de quelle façon ! Apple vient de le recruter comme "head of government affairs" pour la France. Un poste stratégique de lobbyiste en pleine période de relation fraîche entre la France et les États-Unis autour de la future taxe sur les services numériques GAFA par lequel le constructeur américain est particulièrement concerné.

La rédaction

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. L’investiture de Monsieur LACHAUD doit quand même poser un problème à la REM: un rapport de la Chambre Régionale des Comptes est en instance de publication. Imaginez un instant que ce rapport soit lourd pour Monsieur LACHAUD (dette abyssale et destinée à se creuser en cours pour finir les chantiers en cours, procédure non respectée, etc….) et qu’il sorte après la désignation de Monsieur LACHAUD comme porte-flambeau de LREM, ils auront l’air malins les tenants du nouveau monde…..

  2. N’oublions pas qu’ Y. LACHAUD était encore il y a peu adjoint de J.P FOURNIER et qu’ils sont co-responsables de la situation de Nîmes et de sa Métropole.
    Quoiqu’il en soit, LACHAUD, FOURNIER, TEBIB ou DUMAS c’est à peu prés la même chose >>> développement économique en berne et insécurité explosive.
    Il est temps de tourner la page.
    Le R.N est prêt à relever le défi avec les Nîmois et pour Nîmes.

  3. Bonjour à Toutes et à Tous,
    Petite précision : Théoriquement à ce jour, il reste 2 Marcheurs candidats à l’investiture En Marche et pas un seul, David Tebib et moi même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité