A la uneActualités

ALÈS Les chauffeurs de personnalités se forment au Pôle mécanique

Exercice de freinage d'urgence avec évitement sur la piste rallye du Pôle mécanique. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Durant trois jours, huit chauffeurs d’élus héraultais perfectionnent leur conduite et se forment aux situations d’urgence sur le site du Pôle mécanique.

Aujourd’hui chauffeur de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Sylvain Saulnier a accompagné, en quinze ans de métier, différentes personnalités politiques dans leurs déplacements comme Georges Frêche, Damien Alary et même François Hollande pendant sa campagne présidentielle. Spécialisé dans la conduite offensive et défensive, il forme depuis le début de la semaine huit chauffeurs venus de l’Hérault lors d’un stage organisé par le Pôle de perfectionnement à l’automobile et à la conduite (PPAC), installé depuis 2001 sur le Pôle mécanique.

Chauffeur. Un métier pas toujours évident, qui demande une attention de tous les instants. Une vigilance qui peut être décuplée selon la personnalité qui s’assoit sur la banquette arrière. « La conduite reste la même, mais le protocole à respecter est beaucoup plus lourd », explique Sylvain Saulnier. En effet, ces hommes de l’ombre ne se contentent pas de déposer leurs passagers à l’endroit souhaité. Certes, ils assurent l’acheminement de l’élu d’un point A à un point B avec un certain confort de conduite et en toute sécurité. Mais ils doivent également être en mesure de gérer plusieurs cas de figure, notamment des situations d’urgence sur la route.

« Un bon chauffeur, c’est celui qui va anticiper tout ce qu’il a devant et derrière lui. Il faut donc être tout le temps concentré », estime Sylvain Saulnier. Garder les bons réflexes et en acquérir de nouveaux, tel est l’objectif de ces trois journées de stage. La première a commencé par une formation aux premiers secours, suivie ce mardi d’ateliers pratiques sur la conduite de déplacement et les réactions à adopter en cas de difficultés, comme un freinage d’urgence avec évitement. Ce mercredi, la pratique continue avec une simulation d’attaque de convoi et d’attaque armé. « On va voir comment protéger le véhicule où se trouve l’élu », indique François Morel, gérant du PPAC. Autant d’exercices qui s’inscrivent dans un contexte où la menace terroriste est désormais permanente.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité