Actualités

BAGNOLS/CÈZE-PONT-SAINT-ESPRIT L’Opération de revitalisation du territoire est lancée

L'Opération de revitalisation du territoire a été lancée vendredi après-midi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est une des nombreuses planètes qui sont alignées au-dessus de Bagnols et de Pont-Saint-Esprit en ce moment, selon l’expression du maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet : l’Opération de revitalisation du territoire (ORT) a été officiellement lancée ce vendredi après-midi à Bagnols.

Concrètement, l’ORT consiste en une palette d’outils au service d’un projet de territoire, qui vise la requalification d’ensemble d’un centre-ville. « C’est avant tout l’Opération "Coeur de ville", note le maire de Bagnols. Enfin les petites communes sont reconnues par l’État, pour une fois, grâce à une vraie démarche nous sommes dans les mailles du filet. »

Un maire qui se félicite du fait que « pour la première fois, nous avons un dispositif qui nous dit  "vous avez des projets, nous allons vous donner les moyens de les mettre en cohérence et de le faire en temps réel, en marchant". C’est motivant. » « Là c’est du concret », rajoute le préfet, Didier Lauga.

Côté Pont-Saint-Esprit, cette ORT « s’inscrit dans la continuité du projet urbain global de la ville », rappelle le maire, Claire Lapeyronie. Pour autant, sa ville avait échoué à rentrer dans l’opération "Coeur de ville". Elle se rattrape un peu : Bagnols ayant, elle, intégré ce dispositif, elle a pu à son tour faire rentrer Pont dans l’ORT, en faisant la deuxième ville seulement à en bénéficier de la sorte au niveau national. Un exemple de plus que « sur le territoire, il faut la jouer collectif », souligne Claire Lapeyronie. Pour elle, l’ORT va permettre d’avoir « une vision globale. »

Et les élus locaux vont avoir une place centrale dans ce dispositif. « Nous souhaitons nous adapter et accompagner les collectivités locales pour mener à bien leurs projets », explique Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national "Action coeur de ville". Des projets en faveur des villes petites et moyennes, « qui étaient un peu sorties des radars », reconnaît le haut-fonctionnaire, et qui se sont souvent étendues au détriment de leur centre-ancien.

Revitaliser les centres-villes

« Nous voulons réinvestir dans les coeurs de villes, il y a urgence à arrêter la spirale des logements vides et des commerces vacants », affirme Rollon Mouchel-Blaisot. Pour ce faire, 5 milliards d’euros, venus de l’État, de la Banque des territoires, d’Action logement et de l’Agence nationale de l’habitat, avec des partenaires comme l'Établissement public foncier, sont fléchés sur les 222 villes de l’"Action Coeur de ville", dont Bagnols, donc.

L’ORT se greffe à ce dispositif et est « un outil à disposition des communes fait pour décupler les moyens d’action », présente Rollon Mouchel-Blaisot. Sur l’habitat, l’ORT facilite les choses et permet notamment de mener des opérations à la place des propriétaires indélicats ou impécunieux, d’obtenir des aides fiscales à la rénovation de logements anciens, la facilitation de l’implantation d’enseignes commerciales locomotives en centre-ville ou encore un droit de saisie du préfet en cas de projet de centre commercial en lisière du territoire concerné. Le tout avec une idée : « Que ces villes prennent leur destin en main et soient un fer de lance, avec un effet d’entraînement pour leur territoire », rajoute Rollon Mouchel-Blaisot.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité