A la uneEconomie

NÎMES Courage, manageons !

La deuxième édition de la Fête du management s'est tenue dans l'hémicycle de Nîmes métropole (Photo Corentin Corger)

La 2e édition de la Fête du management s'arrête pour la première fois à Nîmes. Ce jeudi, 160 personnes avaient rendez-vous pour participer à divers ateliers sur le thème du courage au travail. 

Ce jeudi 10 octobre, 13 villes de France accueillent la 2e édition de la Fête du management. Nîmes est ville hôte, pour la première fois, de cet événement destiné à valoriser les bonnes pratiques managériales, partager les réussites, améliorer l'efficacité collaborative et la qualité de vie au travail.

"En France, le management humain n'est pas très bien considéré. Il n'y a pas vraiment d'école. En 2018, 480 000 souffrances psychiques (burn-out) ont été enregistrées. Ce qui fait de la France le deuxième pays au monde en terme de mal-être au travail. Notre objectif est de réenchanter le management et de redonner des clés", détaille Jean-Baptiste Germain, correspondant pour Impulsion Consulting, afin d'expliquer la genèse de ce projet.

Ce cabinet spécialisé en management est à l'initiative de ce projet en partenariat avec Nîmes métropole, qui a mis à disposition son hémicycle. Le public présent n'a pas forcément fait l'objet de dépression mais on constate que les managers d'équipe sont plus sujets à un état d'épuisement physique et mental.

Parmi les 160 personnes invitées, des étudiants mais également des salariés, des agents publics, des managers et des chefs d'entreprise. Cette année, le thème abordé était " Le courage au travail". Pour cette demi-journée, trois séquences étaient organisées : l'inspiration, l'action et la réalisation.

Jean-Baptiste Germain, correspondant chez Impulsion Consulting, Franck Maurice, entraîneur de l'USAM, Laurent Cotteret, directeur général des services de Nîmes métropole, et le lieutenant-colonel Luc Fejan, de la délégation militaire du Gard (Photo Corentin Corger)

Trois grands témoins ont ouvert les hostilités en faisant part de leurs expériences courageuses et en échangeant avec l'assistance. Il s'agissait de Franck Maurice, entraîneur de l'USAM, Laurent Cotteret, directeur général des services de Nîmes métropole, et le lieutenant-colonel Luc Fejan, de la délégation militaire du Gard.

Ensuite, avec un jeu d'équipes de questions/réponses sur le courage, l'objectif était de se mettre dans l'action managériale. Enfin, le dernier temps fort consistait à se préparer un plan d'initiative permettant de réellement mettre en œuvre le courage managérial au sein de sa propre structure. Instauré le deuxième jeudi d'octobre, l'organisation souhaite perdurer l'événement qui devrait revenir à Nîmes en 2020.

Corentin Corger

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité