PolitiquePolitique.

RÉACTION A CHAUD DE DAMIEN ALARY SUITE AU 2EME TOUR DES ÉLECTIONS CANTONALES DANS LE GARD : « NOUS SOMMES LE PARTI MAJORITAIRE, LA DROITE S’EFFONDRE »

Le président du conseil général du Gard, Damien Alary a réagit ce soir, suite au second tour des élections cantonales. A partir de la semaine prochaine, Damien Alary, seul candidat à sa succession, sera reconduit à la présidence du conseil général du Gard avec une majorité intact : "33 élus sont conservés, soit la totalité des sièges"

Monsieur Alary s'est dit satisfait par les résultats obtenus pas le Front National : "Le FN qui avait visé d'avoir des cantons à Nîmes, ne se vérifie pas ; et ça, c'est ma première réussite. Aucun élu du FN ne siègera dans cette région... on avait onze duels avec le FN. Et sur les onze duels, on les gagne tous... je suis heureux de voir que notre politique a payé". Le président de la république est tenu en partie pour responsable de la montée du front national par Monsieur Alary : "le FN progresse dans le Gard (+14%). Le premier des français, le chef de l'état, a aggravé la fracture sociale, a agrandi les injustices".

L'autre réussite de Damien alary est la victoire de sa majorité... la déroute de la droite : "Le PS dans la Gard fait 36,5%, première force politique du Gard, l'extrême droite 28,30%, le front de gauche 14,2%, la droite 14,2%, les vert-Europe Ecologie 5,5%. La participation est de 50,08%, plus élevée qu'au niveau national. Nous sommes la partie majoritaire, la droite s'effondre totalement... on aurait pu faire mieux mais lorsque qu'on a 20 cantons sur 23 renouvelables, le risque était à gauche"

Monsieur Alary est revenu sur le manque d'unité à Nîmes : "Si nous avions été unis, Monsieur Proust et Monsieur Burgoa ne seraient pas en mesure de siéger. Monsieur Proust est élu avec des voix de gauche, Monsieur Burgoa avec des voix républicaine...une droite qui s'effondre, les candidats de Monsieur Fournier ont été élus avec les voix de gauche !" (les candidats UMP étant face au FN).

"Je pense qu'à Nîmes, Monsieur Fournier n'existe plus. Il est vraiment dans la tourmente. On aurait dû être uni a Nîmes. Le PS existe à Nîmes, existe partout. Le tout est de fédérer les militants PS"

Ce soir, Damien Alary est un président serein après un premier tour qui lui a donné des inquiétudes. Aujourd'hui de nouveau défis se présentent : "comment aménager le territoire ? comment développer notre projet de vivre ensemble ? ..."

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité