Actualité générale.Actualités

PS : La composition des instances fédérales gardoises

En décembre dernier, le parti socialiste gardois a renouvelé ses instances ! Voici les membres du nouveau bureau, secrétariat et conseil fédéral. 

Pour ceux qui ne connaitraient pas la tambouille socialiste et ses ustensiles culinaires... Sachez que trois grands organes structurent les fédérations socialistes dans chaque département : bureau, secrétariat, conseil... Auxquels il faut accoler le délicat adjectif "fédéral". Le Gard, n'échappe donc pas à cette règle.

Tout d'abord, le "bureau fédéral",  "l'instance décisionnaire", explique Stéphane Tortajada, premier secrétaire du PS Gardois. Un organe "souverain", force de proposition. 32 membres composent le bureau de cette mandature. On y retrouve certaines personnalités politiques comme Alain Taisseire, ancien premier secrétaire gardois et aujourd'hui numéro 2 de la fédération, Jérome Talon, ancien prétendant au poste de premier fédéral et directeur de cabinet du maire de Bagnols-sur-Cèze, ou encore Jean Denat, le "monsieur transport" du conseil général...

Bureau fédéral, présidé par Stéphane Tortajada : 

bureau fédéral

Autre instance, le secrétariat fédéral qui est l'instance "opérationnelle" de la fédération, "chargée d'appliquer les décisions prises par le bureau fédéral". L'innovation de cette mandature : "le maillage territoriale", rajoute Stéphane Tortajada. On y retrouve, entre autres, Gilles Blanc, secrétaire de la section Nîmes Jean Jaurès.

Chaque circonscription a ainsi son secrétaire... Utile pour 2014 !

Ces secrétaires sont affiliés à des thématiques bien précises... Pour exemple, Benjamin Mathéaud, conseiller municipal d'Alès est chargé de la "rénovation, de l'animation et de la vie du parti". De son côté, Aurore Lusso est chargée des "arguments/riposte" ! Un travail minutieux, à l'image de ce que fait le PS national pour décrypter les discours, dossiers et mettre en place la rhétorique socialiste.

 

Dossiers sensibles et plus que jamais dans l'actualité : l'économie, l'emploi et l'industrie. Une "délégation" qui revient à Magali Monticelli, qui est aussi coordinatrice des MJS.

Enfin, le conseil fédéral. Constituée 46 conseillers (dont 38 titulaires issus de la motion 1, celle d'Harlem désir, arrivée en tête lors du congrès socialiste d'octobre), le conseil valide ou invalide les décisions prises par le bureau fédéral.

La machine socialiste est lancée, avec ce mot d'ordre : cap pour 2014 ! Affaire à suivre...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “PS : La composition des instances fédérales gardoises”

  1. Qui va être le porteur de l’espoir, de nombreux électeurs, d’un changement aux municipales de 2014 à Nîmes? Est-ce que dans ce bureau embourgeoisé il y a une personnalité jeune, dynamique, battante, honnête et avec du charisme qui se détache ? Nous dirigeons-nous, à nouveau, vers des candidats, sans charisme, qui ne sauront pas rassembler, et permettront à Fournier d’être conforté dans son élection ? Faudrait peut-être se creuser les méninges à la direction du parti socialiste !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité