Actualité générale.ActualitésInsolite

PUMA THE QUEST Le Nîmois Titou sera-t-il élu meilleur danseur de street dance ?

Anthony Georges participe au concours lancé par PUMA, The Quest. Photo DR/S.Ma

172 danseurs amateurs ou professionnels à avoir répondu à l'appel de la marque de sportwear PUMA qui vient de lancer son concours The Quest, à la recherche du meilleur danseur de hip-hop. Depuis le 30 janvier, chacun y va de son petit pas de danse face caméra avant de poster la vidéo sur le site dédié au concours pour tenter de décrocher le maximum de votes (cliquez ici). Parmi les "performers", cocorico, figure un Nîmois, Anthony Georges alias Titou. Avec ces 6 280 votes, il est actuellement à la 70e place du classement, loin, mais vraiment très loin, du premier , un certain Reemka de Paris, qui affole les compteurs avec ses 72 190 points. "Je ne me fais pas de faux espoirs, mais c'était important pour moi de participer à ce concours, pour ma satisfaction personnel" explique le danseur de 38 ans, qui a réalisé sa vidéo avec l'aide de sa fille Tony, 11 ans.

Éternel pessimiste, en tous cas en ce qui concerne ce concours, Anthony a tout de même un parcours qui force le respect. Il est celui qui a imposé le Hip-hop à Nîmes dans les années 90 avec son groupe de l'époque, Les Miracles. "Nous étions alors que des adolescents. Pour ma part, j'ai découvert le Hip-hop grâce à l'émission télévisée de Sidney. Je dansais un peu sur la place Fragonard dans la ZUP où j'ai grandi et puis on a formé le groupe. Nous n'avions qu'une petite salle, pas de matériel, mais nous existions. Nous avons d'ailleurs été les premiers danseurs Hip-hop à présenter un spectacle au Théâtre l'Odéon à Nîmes."  La machine est lancée et petit à petit, la street dance trouve ses marques sur la capitale gardoise. Et puis les années 2 000, les danseurs grandissent et prennent chacun leur route gardant en tête les meilleurs souvenirs comme cette première partie de Sir Mc Solaar, une référence dans la culture urbaine. C'était en 1993, dans les arènes de Nîmes. Mais Anthony regarde devant lui et tente des castings pour percer dans le métier. "J'ai passé le casting des danseurs pour la comédie musicale Notre-Dame de Paris, mais mon profil ne correspondait pas." Tant pis, le Nîmois ne freine pas ses ambitions pour autant et enrichit son style avec des formations de danse contemporaine, de modern jazz etc... Il devient même professeur à l'école nîmoise Danse et Cie. "Je suis heureux dans tout ce que je fais. Honnêtement, ce concours, c'était juste une curiosité, juste pour voir ce que ça pouvait donner."

Et si justement ce concours le menait jusqu'au bout du monde ? Cela ne tient qu'à des clics en réalité. Enfin, pour la première étape du concours. Car, le 1er mars, l'appel aux votes des internautes sera clôturé. Sur les 172 participants (ce chiffre peut encore évoluer), seuls les 20 premiers danseurs seront retenus. Ces derniers se retrouveront le 9 mars prochain sur le sol parisien pour se confronter à Salah, le vainqueur 2006 de Incroyable Talent, et son jury et gagner leur place parmi les 5 élus. Et ce n'est pas encore fini. Les 5 danseurs seront annoncés officiellement lors de la finale du Juste Debout le 10 mars 2013, qui rassemble 16000 personnes dans la mythique enceinte de  Bercy. Le contest majeur de l’hexagone, qui réunit tous les passionnés de danse de France.

Il n'en restera qu'un. Et le grand chanceux, embarquera pour un tour du monde des villes les plus emblématiques de la culture street : New York City, Los Angeles, Berlin, Londres, Tokyo et Paris. Le but ultime : Salah et le crew élaboreront une performance de danse d'un nouveau genre, inspiré de cette expérience autour du monde, du parcours personnel et collectif du crew. Un véritable hommage à la street culture.

Ça laisse rêveur ! Et si le rêve devenait réalité pour Titou ? Pour voter ou simplement regarder sa performance, cliquez ici.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité