A la une

UZES DANSE 12 compagnies, 16 spectacles et 20 représentations au programme du festival

Paraiso-Marlene Monteiro Freitas ©Margarida Ribeiro

Uzès danse présente ce mardi au Capitole le programme de son 18 festival marqué par la présence de Fabrice Ramalingom artiste associé au travail dUzès danse tout au long de l’année.

Pour ce 18ème festival qui aura lieu du 14 au 19 juin, Uzès danse a choisi d'inviter des chorégraphes français et européens qui travaillent sur le corps. Métamorphose, transformation, souffle, râle dominent cette édition joyeuse, grinçante et grimaçante, dans laquelle les artistes vont au bout de leurs corps. Du solo Guintche de Marlene Monteiro Freitas à David Wampach en passant par le solo de Fabrice Ramalingom qui nous renvoie à l’origine de l’homme, ou encore la transformation proposée par  Olivier Normand.

Comment Se Ment Fabrice Ramalingom ©LaurentPhilippe

La poésie sonore, sous-tend les pièces de groupes. Charles Pennequin et Anne-James Chaton, poètes sonores, donnent le la du mouvement, l’incitant à se déployer dans les pièces de Vincent Dupont et Sylvain Prunenec. Nosfell, en live, imprime de son énergie rock la vision d’Amérique de Sylvain Prunenec et Anne–James Chaton. Vision rock, baroque et débridée du paradis et de l’enfer dans la pièce de Marlene Monteiro Freitas qui clôture le festival. Le texte d’Antoine Pickels fonde la nouvelle pièce de Fabrice Ramalingom qui présentera une étape de ce travail pendant le festival. Quant à Gaëtan Bulourde, il nous raconte avec humour une histoire imaginaire.

La matière des corps se travaille, se triture, s’aspire, se broie et se rejette dans le duo d’Angela Schubot et de Jared Gradinger et devient une danse sociale dans la recréation de Parades & changes d’Anna Halprin par Anne Collod. En hommage à Anna Halprin, les amateurs seront d'ailleurs conviés à participer à une Planetary Dance, danse mondiale pour la paix, en début de festival, sous la direction d’Anne Lopez.

Enfin, traversant le festival de part en part, Laurent Pichaud, chorégraphe complice, et Rémy Héritier ont imaginés des Jeux chorégraphiques débusquant les préjugés et les a priori sur la danse contemporaine. Ils proposeront aux spectateurs de changer de point de vue. Dans le paysage, Patrice Barthès sculpte l’espace tel un architecte avec des matières végétales et les corps des danseurs rappelant à notre mémoire des Jardins enfouis. En ouverture de festival, Ambra Senatore, l’italienne, fait jouer ses interprètes avec des objets et des mots.

John Ambra Senatore ©Bernard Huriez

Au total 12 compagnies, 16 spectacles, 20 représentations pour cette dix huitième édition dont la présentation ce mardi 21 est suivie de la projection de Anna Halprin, le souffle de la danse de Ruedi Gerber, premier film sur la vie et la carrière exceptionnelle d’Anna Halprin, pionnière de la danse contemporaine américaine.

Etiquette

1 commentaire sur “UZES DANSE 12 compagnies, 16 spectacles et 20 représentations au programme du festival”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité