A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

MANIF Le Front de gauche bat le pavé des désillusions et fustige le début du mandat Hollande

L'espace d'un après-midi, la place Saint-Charles de Nîmes est devenue la place de la VI ème République et la Banque de France... la Banque de l'Austérité, deux symboles que 300 à 400 militants du Front de gauche ont fièrement  arborés, ce samedi pour le rassemblement contre la finance et l'austérité, organisé à Nîmes comme dans soixante autres villes de France. Derrière les banderoles du Parti de gauche, du Parti communiste français, des Alternatifs, de la gauche Anti-capitaliste ou du syndicat CGT qui partagent les mêmes désillusions après la première année du quinquennat de François Hollande, les manifestants ont protesté contre les principales mesures du gouvernement socialiste "qui accompagnent, toutes, la volonté du patronat et de la finance internationale".  Sans accorder le moindre droit à la France d'en-bas. Avec, pêle-mêle, un pouvoir d'achat en berne, des licenciements en cascade, une précarité galopante, des conditions de travail dégradées, des engagements reniés les uns après les autres, des syndicalistes poursuivis en justice...

" On ne recense plus les familles qui comptent les centimes d'euros pour finir les fins de mois, qui se battent pour garder leur emploi ou qui luttent pour que le logement ne soit un privilège mais un droit élémentaire... alors qu'il n'y a jamais eu tant d'argent en France. La cinquième puissance du monde veut nous faire mordre à l'hameçon de la crise", a souligné Alexis Corbière, conseiller de Paris, secrétaire national du Parti de gauche, délégué à la Formation, venu à Nîmes animer ce rassemblement aux côtés de Martine Gayraud, secrétaire départementale du PC. Réunis autour du thème du partage des richesses, les manifestants en ont appelé au gré de leur défilé, au combat social et à l'avènement d'une sixième République, passant par la refonte complète des institutions prenant en compte la réhabilitation du système parlementaire, l'avènement de la proportionnelle, ou, encore l'instauration d'un référendum révocatoire à mi-mandat.

 

Etiquette

3 réactions sur “MANIF Le Front de gauche bat le pavé des désillusions et fustige le début du mandat Hollande”

  1. le pcf soutiendra le PS aux municipales, Melenchon a voté hollande et il continuera à voter pour le ps, alors le front de gauche doit arreter de faire croire qu’il s’oppose au PS cette manifestation est pour manipuler les classes populaires. Et que font les syndicats? Hollande fait du Sarkozy car Hollande est à la botte de Merket et de l’europe avec le soutient des syndicats

    1. 4 millions d’électeurs ont voté front de gauche au 1er tour et au 2eme tour le FDG les a appelés a voté Hollande pour viré Sarkozy
      Maintenant il faut se battre pour obliger Hollande à faire une politique de gauche et tenir ses promesses de lutter contre la finance
      Sinon la prochaine fois voter Front de Gauche beaucoup des le 1er tour et nous appliquerons notre programme « l’humain d’abord »

  2. Pour un rassemblement politique hors campagne présidentielle, c’est un bon mouvement ! Ce n’est pas encore suffisant, mais rappelons nous que cette manif était très loin d’être médiatiser. Donc si on la resitue dans son contexte, cette manif est une réussite.

    Il ne nous reste plus qu’à faire ouvrir les yeux des socialistes qui auraient manifesté pour peu que ces mêmes réformes soient passés sous un gouvernement UMP.

    PS : Je vous invite à lire le programme du Front de Gauche et surtout le livre de Jacques Généreux (prof d’économie à Science Po) « Nous, on peut ! » qui explique concrètement comment se sortir de cette crise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité