Actualité générale.Actualités

ALÈS AGGLOMERATION Un peu de piment dans la soupe communautaire

DSCF7391
L'impressionnante assemblée des maires de la communauté d'agglomération alésienne. Ph. DR/RM

Soyons honnêtes ! Plus de soixante dix délibérations, dont les comptes administratifs 2012 des ex-agglo du Grand Alès, autour d'Anduze (2C2A), Vézénobres et Mont Bouquet sont passées comme" lettre à la poste" dans l'unanimité et sans commentaires lors du conseil communautaire qui se tenait jeudi soir à l'Espace Cazot.  Ou presque si l'on exclut l'abstention de William Malavelle de St Christol sur les comptes 2012 de Vézénobres et de 2C2A sous le prétexte simple "de m'abstenir sur des comptes auxquels je ne participais pas encore" dit il,  ou encore le commentaire de l'ex-président de la commune autour d'Anduze (2C2A) qui fait remarquer sur ces même comptes qu'il "a apporté un résultat positif de 620.481€ dans la corbeille de la mariée". Sur un tel constat : "Unanimité", "Cohérence" et "Cohésion" auraient donc dus être les conclusions de la soirée et d'un papier ... que personne ne lirait ! Alors cédons à la tentation de donner un peu d'importance au mouvement d'humeur d'Aurélie Genolher, maire de Massillargues Attuech qui tient à se désolidariser de la plainte déposée par les services de l'agglo contre les militants de l'association St Hilaire Durable, ou encore de la demande du  maire de Méjannes, Christian Teissier, de refaire un point sur la situation du dossier des Hauts de St Hilaire suite aux conclusions du rapport des commissaires enquêteurs, "Ne serait-ce que parce qu'on est interpellés par la population". Une question qui a donné l'occasion à Max Roustan de relire les conclusions de cette enquête de manière totalement dépassionnée, certain d'être capable de trouver des solutions pour "les points d'échauffement" et notamment la question du golf de 9 trous. Le président, qui insiste sur l'urgence de trouver de nouvelles terres d'accueil pour les entreprises et aussi sur la nécessité d'organiser cette "zone banane" qui sépare Alès et Nîmes en terme d'activité, remercie au passage le courage des maires des communes de Méjannes, St Hilaire et Vézénobres qui ont déjà mis à disposition des terrains pour les entreprises avant de conclure confiant : "On a déjà 120 ha de surface, certes le découpage n'est pas pratique mais on arrivera à régler cela comme on l'a toujours fait". Cette attitude mesurée du président , ne parviendra pas toutefois à contenir la fougue de son Adjoint Marcel  Gérente : "Il nous faut rapidement du bon foncier pour accueillir les entreprises, si nous ne le faisons pas, nous seront coincés à très court terme" ou encore un échange critique contre "les élus qui ne jouent pas la solidarité de l'Agglo en signant des cahiers de doléances contre le projet".  Un peu de piment avant que chacun ne se retrouve autour du traditionnel buffet !

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

1 commentaire sur “ALÈS AGGLOMERATION Un peu de piment dans la soupe communautaire”

  1. Pour Roustan, Gérente et Cie : il faut que tout le monde marche au pas en bon petit soldat sinon attention aux représailles. C’est cela la démocratie à l’Agglo. Les nouveaux doivent s’y faire. Il faut communier avec le seigneur local sinon attention ses sbires veillent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité