A la uneEconomieEconomie.

NÎMES : La Maison de l’Emploi fait le bilan et se projette vers l’avenir en signant un nouveau partenariat

Michel Bazin, Laurent Burgoa et Jean-Paul Bureau signent la convention
Michel Bazin, Laurent Burgoa et Jean-Paul Bureau signent la convention

La petite structure qu’était la Maison de l’Emploi (MDE), lors de sa création en décembre 2005, a bien changé. Cet organisme, qui aide les demandeurs d’emploi à travers des événements très variés, est venu hier après-midi présenter son bilan d’activité auprès de Nîmes Métropole. Son président Jean-Paul Fournier excusé, c’étaient Laurent Burgoa et Michel Bazin qui tenaient la boutique. Très vite, les discussions ont été concrètes. Avec un taux de chômage de 13,7% à Nîmes relevé lors du dernier trimestre, le président de la MDE, Bernard Lasserre, reconnaît que la conjoncture n’est pas favorable. Mais sa structure, qui a reçu en 2012 près de 19 000 visiteurs dont 8 000 dans les quartiers, lutte au quotidien et propose plusieurs job-dating par an. L’an dernier, 45 entreprises ont permis que 100 offres d’emploi soient satisfaites. Soit 100 chômeurs de moins. Grâce aux clauses d’insertions et aux 42 000 heures d’insertions réalisées par des gardois, 150 personnes ont retrouvé le chemin du travail. Parmi elles, 50 ont aujourd’hui un emploi. Comme Camille, 25 ans, spécialiste en archéologie. Comme ce trentenaire de Pissevin en CDI depuis le mois d’octobre dernier alors qu’il était au RSA.

Après le bilan, il était l’heure de parler des projets et de la signature d’une convention de partenariat entre l’Agglo, la MDE et le Comité du Gard de la Ligue contre le Cancer. Jean-Paul Bureau, le président de la ligue, est revenu sur l’intérêt de ce partenariat : « Certains des malades cherchent à reprendre une activité. Mais si un chômeur a le droit à une formation, ce n’est pas autorisé aux malades. Nous avons voulu trouver des relais pour les aider. On veut que ces personnes entrent dans la vie active ». Pour aider la ligue contre le Cancer, la Maison de l’Emploi offrira un accompagnement personnalisé aux malades. Avant de partir, Michel Bazin pointe quelques domaines qui resteront à améliorer : « Je vois au moins deux chantiers à venir : l’assurance et surtout les relations des malades avec le secteur bancaire ». Vaste chantier.

TD

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité