Actualité générale.ActualitésSantéSociété

ALÈS Cancer du sein : des pistes !

Fabien Chanabas et le docteur Broche pour présenter la journée de mobilisation de l'hôpital pour "Octobre rose". Photo DR/EB
Fabien Chanabas et le docteur Broche pour présenter la journée de mobilisation de l'hôpital pour "Octobre rose". Photo DR/EB

Dans le cadre de la campagne Octobre rose de mobilisation pour le dépistage du cancer du sein, le Centre hospitalier Alès-Cévennes organise ce jeudi 10 octobre, une journée dédiée à la prévention de cette maladie. En France, avec 48 000 nouveaux cas et 11 000 décès en 2012, le cancer du sein est la première cause de mortalité chez les femmes. Pour le docteur Broche, gynécologue obstétricien à l'hôpital d'Alès, "il est très important de parler du dépistage, car sur les formes précoces de cancer, nous avons un taux de guérison de 93 %". Au cours de sa vie, une femme sur huit a eu ou aura un cancer du sein. Dans le département du Gard, les femmes de plus de 50 ans sont invités tous les deux ans à passer une mammographie, l'examen de dépistage de référence. En effet, c'est après cet âge-là qu'elles ont le plus de risques de développer la maladie. Mais en fonction de l'histoire personnelle de chaque femme, un suivi plus précoce peut être proposé.

Une journée dédiée au dépistage à Alès

"Cela fait maintenant deux ans que nous nous mobilisons grandement lors de cette campagne. Cette journée illustre notre engagement fort autour de cette pathologie", précise Fabien Chanabas, directeur des affaires générales du Centre hospitalier alésien. Ce jeudi, la journée s'articulera en trois temps : de 9h à 16h30, des stands d'information auront pris possession de l'espace communication du hall de l'hôpital ; l'exposition nommée "Ce crabe qui nous pince les miches" sera présentée en partenariat avec ADREA mutuelle ; et de 17h à 19h, une conférence tout public sera proposée par le service gynécologique obstétrique afin d'informer sur les différentes modalités de traitement et de prise en charge. Pour cette dernière activité, une psychologue interviendra, notamment pour aborder la question de l'après-cancer. "Car nous pouvons en guérir", conclut le docteur Broche.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité