Actualité générale.ActualitésEconomiePolitique

CRUVIERS LASCOURS Une école 100% numérique… et fière de l’être !

Les "grands" fascinée par le tableau numérique. Phot DR/RM
Les "grands" fascinée par le tableau numérique. Phot DR/RM
Les "grands" fascinés par les possibilités du  tableau numérique. Photo DR/RM

Vendredi soir, toute l'école de Cruvier-Lascours était à la fête, non pas pour les vacances, mais parce que le village est l'un des premier à afficher une école entièrement numérique.

Très pratiquement, cela veut dire que les élèves, mais plus encore leur enseignants, son connectés (pour ne pas dire "branchés") et qu'il ont abandonnés la craie et le tableau  noir au profit d'un système de rétroprojection sur un tableau blanc tactile relié à un ordinateur (voir ici). C'est d'ailleurs dans une ambiance très bon enfant que parents et élus ont investis les classes pour assister "en live" à une démonstration faite par les enfants et  leurs enseignants. Sagement assis sur le banc du fond, on notait ainsi la présence attentive d'un sous préfet, Christophe Marx d'un député, Fabrice Verdier, d'un président d'agglomération Max Roustan surveillés de près  par l'inspecteur d'académie en personne...

Une maitresse et des élèves très enthousiastes. Ph DR/RM
Une maitresse et des élèves très enthousiastes. Ph DR/RM

La ville d'Alès, qui agit sur la base du volontariat n'a pu démarrer la mise en place de ces tableaux que dans deux classes à la rentrée, et le maire de Cruviers-Lascours, Emmanuel Shor n'était pas peu fier vendredi de pouvoir se targuer d'être la première école entièrement numérique... au point d'avoir apposé une plaque le mentionnant sur le fronton de son école : "Cruviers-Lascours 1ere école 100% numérique, Inventons demain". C'est d'ailleurs dans un discours complètement débridé, plein d'allusions et de jeux de mots que celui qui est aussi un des vice présidents d'Alès Agglomération a souligné l'importance stratégique de la décision du territoire de s'investir dans "le tout numérique". "Grâce au numérique, nous pouvons redresser la tête et prendre le contrepied des nos faiblesses" commente-t-il. Et tandis que Max Roustan jubile face a un tel enthousiame, le député Fabrice Verdier se réjouit lui aussi de voir s'installer dans les pratiques "un outil qui permet d'établir des nouveaux liens et peut être de réduire les distances et rompre l'isolement". On reparlera cette semaine de l'installation des TBI (tableaux blancs intéractifs) en Gardonnenque avec l'expérience d'autres villages.

Emmanuel Shor, le maire très fier de cette place de  leader sur l'agglo. Ph DR/RM
Emmanuel Shor, le maire de Cruviers-Lascours,  très fier de cette place de leader sur l'agglo. Ph DR/RM

 

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité