A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.Municipales 2014.Politique

MUNICIPALES. Gard : Les commerçants veulent peser dans le débat !

D.R/C.M
D.R/C.M

A cinq mois des municipales, certaines associations de commerçants du Gard appellent, de nouveau, à l'union afin de faire valoir leurs revendications auprès des candidats.

Le poète Albert Willemetz disait : "les femmes font marcher les hommes et le commerce". Et c'est bien ce qui a été démontré ce matin, à l'Atria, avec l'organisation d'une conférence de presse exclusivement féminine sur le sujet. Assises derrière leur pupitre, les commerçantes du Gard et présidentes d'associations se sont adressées à la presse pour lancer ce message : "A la veille des municipales, nous devons nous unir pour faire remonter nos revendications", explique Danièle Paoli, pharmacienne et ancienne élue de la CCI, sous l'ère Giraudier.

*Nombre d'entreprises commerciales dans le Gard.
*Nombre d'entreprises commerciales dans le Gard.

Dans le département, le secteur du commerce pèse lourd : "34% des entreprises du Gard sont des commerces, ce qui représente plus de 29.000 salariés", poursuit l'oratrice. Et de reconnaitre : "les commerçants ne sont pas assez entendus par les institutions et pouvoirs publics". "Si vous avez un problème dans une rue et que vous demandez, seul, à voir le maire, votre réclamation n'aura pas de suite. Alors qu'à plusieurs, nous avons plus de chances", explique Stéphanie Clèmente, gérante d'une boutique de bijoux fantaisie dans l'écusson.

A travers Terre de commerces 30, ces chefs d'entreprises veulent faire de l'union une force afin de traduire à qui de droit ce "ras-le-bol". "Nous avons une augmentation des vols avec la violence", assure Ghislaine Mazoyer, buraliste à Jonquière et présidente de la chambre syndicale des buralistes du Gard. Un sentiment  confirmé par les chiffres de la police : "Entre le 1er janvier et le 15 octobre, les atteintes volontaires à l’intégrité physique, ces violences faites aux personnes qui sont souvent considérées comme les plus traumatisantes, ont augmenté de 5,92%".

Mais malgré ces bonnes intentions, l'union reste un combat dans ce secteur où les acteurs restent individualistes et surbookés. D'ailleurs Stéphanie Clément ne manqua pas de mettre en valeur le commerce de proximité, en opposition avec les grands ensembles de la périphérie. De quoi faire sourire Florence Levy-Cadenel, trésorière de l'association des commerçants de Cap Costières : "les deux sont nécessaires. Nous avons besoin d'un centre ville dynamique, comme ça les gens viendront aussi nous voir au lieu d'aller à Montpellier".

L'élaboration d'une charte avec des propositions devrait être proposée à tous les prétendants aux trônes municipaux.  Reste à en définir le contenu. Mais pour l'heure, place à la mobilisation : la date du 4 novembre* a été avancée pour dresser l'inventaire des forces prêtes à s'engager.

*4 novembre à 19h30 à l'Atria.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “MUNICIPALES. Gard : Les commerçants veulent peser dans le débat !”

  1. Grace à l’action de M Fournier, il faut dire que l’évasion commerciale de la ville a été freiné. C’est un vrai plus. Cela veut dire que les Nîmois ont plus tendance à faire leurs courses à Nîmes plutôt que de partir ailleur dépenser leur argent. Le plan de circulation ne met pas en péril la circulation : voyez la fréquentation du centre ville : toujours beaucoup de monde. La municipalité vient de mettre en place le 1ère demi heure gratuite dans tous les parking du centre ville (une vrai avancée). Alors pourquoi les Nîmois n’achtent-ils pas? La crise? et oui comme partout ailleurs. Faire croire que les problème du commerce n’existe qu’à Nîmes : c’est purement du mensonge. De la sécurité qu’à Nîmes : c’est aussi du mensonge. Par contre dire que les Nîmois comme tous les autres achètent sur internet : c’est une concurence énorme pour le commerce.
    Dire que certain commerçant sont pas très sympathique : c’est bien vrai et pour certains, ont a pas très envie de rentrer dans leur boutique. Amis commerçants remettez vous un peu en question au lieu de toujours jeter la faute sur les autres. Pourquoi ceratains commerçants du centre ville ne se plaignent pas de leur chiffre d’affaire et pourquoi d’autre se plaignent-ils tous le temps?

  2. ok pour qu’ils pèsent mais à quand des propositions concrètes ?
    Messieurs dames les commerçants, je dépense en centre ville uniquement, mais généralement je me limite aux commerçants accueillants et souriants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité