A la uneActualité générale.Actualités

OTAGES NIGER. Fil rouge : Objectifgard à Villacoublay pour la libération de Daniel Larribe

Daniel D.R/C.M
Daniel Larribe, ex-otge au Niger et le président François Hollande. D.R/C.M

Mercredi 30 octobre, un jour heureux pour les familles de Pierre Legrand, 28 ans, Thierry Dol, 32 ans, Marc Feret, 46 ans et le Gardois Daniel Larribe, 61 ans. Après un peu plus de trois ans de calvaire, les quatre français retenus en otage au Niger par des membres d'Aqmi (Al Qaïda au Maghreb islamique) sont enfin libres. Partis hier du Niger, les quatre désormais ex-otages devraient arriver par avion en fin de matinée en France, à l'aéroport de Villacoublay dans les Yvelines. Coralie Mollaret, l'envoyée spéciale d'Objectifgard vous fait vivre l'événement en direct du tarmac.

Des dizaines de journalistes sont déjà présents à l'aéroport de Villacoublay. Photo DR/C.M
Des dizaines de journalistes sont déjà présents à l'aéroport de Villacoublay. Photo DR/C.M

10h00 - A l'aéroport de Villacoublay. Il y a deux ans, tout comme aujourd'hui, des dizaines de journalistes, venaient accueillir sur ce même tarmac, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, deux journalistes de France 3, enlevés le 30 décembre 2009 en Afghanistan et libérés après 547 jours de captivité. Une nouvelle fois donc, sous un grand soleil, la presse a investi le Pavillon d'honneur de l'aéroport militaire. C'est là que Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Feret et Daniel Larribe devraient arriver par avion vers 11h30, selon les indiscrétions recueillies sur place, après être partis de Niamey, la capitale du Niger, vers 6 heures du matin. Ils devraient rencontrer le président de la République et retrouver leurs proches qui se trouvent actuellement dans le salon d'honneur de l'aéroport, avant de s'adresser aux journalistes déjà installés. Puis, ils partiront en direction de l'hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce à Paris, pour y suivre des examens de contrôle sur leur état de santé.

Un membre de la cellule de crise de l'Elysée précise que les familles sont avec la Première dame de France. Photo DR/C.M
Un membre de la cellule de crise de l'Elysée précise que les familles sont avec la Première dame de France. Photo DR/C.M

11h25 - Les familles sont actuellement avec la Première dame de France, Valérie Trierweiler. "Elles se disent extraordinairement soulagées et heureuses" confie un membre de la cellule de crise de l'Elysée. Pour l'heure, la conférence de presse à l'arrivée des quatre français n'est pas confirmée. Les familles décideront une fois que les ex-otages auront touché la terre ferme. L'arrivée des ex-otages est imminente.

11h45 - Le Falcon tant attendu vient d'attérir sur le tarmac de l'aéroport de Villacoublay. Le chef de l'Etat et les familles foulent le tarmac pour aller accueillir les ex-otages à la descente de l'avion.

Photo DR/C.M
Photo DR/C.M

11h52 - Le Falcon ouvre sa porte, Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères et Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense défendent en premier, tandis que les familles ne quittent pas des yeux les hublots de l'avion. Puis, ce sont les pleurs, l'émotion était bien entendu au rendez-vous. Daniel Larribe, sourire aux lèvres, le visage tout de même fatigué, la barbe longue, sort en dernier de l'appareil et se jette immédiatement dans les bras de son épouse, Françoise Larribe et de ses deux filles. Puis le président de la République est venu lui adresser quelques mots. Le quart d'heure d'embrassades passé, tous sont allés, bras dessus, bras dessous, se réfugier au salon d'honneur de l'aéroport. La conférence de presse n'est toujours pas confirmée.

Daniel Larribe accueilli par son épouse et ses filles, ainsi que le chef de l'Etat.
Daniel Larribe accueilli par son épouse et ses filles, ainsi que le chef de l'Etat.

12h20 - Deux micros sont installés sur le tarmac. Les journalistes se mettent en place. François Hollande va prendre la parole en premier.

Sur le tarmac, François Hollandeprend la parole devant les journalistes. Photo DR/C.M
Sur le tarmac, François Hollande prend la parole devant les journalistes. Photo DR/C.M

12h25 - "C'est une immense joie pour eux de retrouver leurs familles, a précisé François Hollande sur le tarmac de l'aéroport de Villacoublay. Je veux saluer leur courage, trois ans d'épreuves, d'attente. Ce sont non seulement des hommes qui ont subi ces moments mais aussi des grands citoyens qui ont fait honneur à la France. Le président a aussi salué les familles "et l'abnégation qui a été la leur pour obtenir enfin la libération de leur proche. C'est aussi pour la France une bonne nouvelle de savoir que quatre de ses ressortissants sont rentrés libres, mais n'oublions qu'il y a sept autres citoyens qui sont encore otages." Le chef de l'Etat, a tenu à rendre hommage au président de la république du Niger, Mahamadou Issoufou, "c'est lui, qui, avec ses équipes a pu faire les tractations nécessaires pour la libération des otages."

Françoise Larribe, l'épouse de Daniel, a pris la parole ce mercredi 30 octobre, quelques minutes après avoir serrer son amri dans ses bras. Photo DR/C.M
Françoise Larribe, l'épouse de Daniel, a pris la parole ce mercredi 30 octobre, quelques minutes après avoir serrer son mari dans ses bras. Photo DR/C.M

12h45 - Françoise Larribe et ses deux filles, Maud et Marion, prennent la parole devant les journalistes. Toutes les trois ont retrouvé un mari et un papa inchangé, toujours prêt à rire de tout. "Ils nous a raconté son escapade, sa tentative d'évasion" s'amuse Marion Larribe. "On le retrouve égal à lui-même." Bien sûr, son visage a changé, ses joues sont creuses "mais on l'avait déjà vu sur les vidéos, ça nous a moins choqué que lorsque maman est revenue du Sahel." A Maud de reprendre : "Jusqu'à aujourd'hui ma mère n'est jamais revenue de sa détention. Aujourd'hui, ils ont libéré nos deux parents." Françoise Larribe, qui a applaudi fortement les ex-otages a enfin retrouvé son sourire. "Je suis très heureuse, j'ai retrouvé mon mari, comme avant, avec beaucoup de distance par rapport à la situation."

Après ces quelques mots, les ex-otages et leurs familles ont quitté l'aéroport de Villacoublay pour rejoindre l'hôpital du Val-de-Grâce.

 

C.M & S.Ma

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité