A la uneEconomieMédias.Personnalités.Société

NÎMES Rodolphe Wallgren, le « Patron Incognito » de M6 revient sur son expérience

Rodolphe Wallgren, la patron du Memphis Coffee . Photo DR
Rodolphe Wallgren, la patron du Memphis Coffee . Photo DR

En ces temps difficiles, entreprendre et réussir relève quasiment de l’exploit. Alors, quand cette performance est réalisée par un patron nîmois qui se retrouve filmé par les caméras de M6, on ne peut que se réjouir.

Ce patron nîmois s’appelle Rodolphe Wallgren et est à la tête des restaurants Memphis Coffee. En 2009, tout juste âgé de 30 ans, il ouvre son premier restaurant près du cinéma Kinepolis. Il s’inspire d’une idée mûrit après un voyage aux Etats-Unis : « On a proposé un concept qui n’existait pas et qui repose sur l’univers des années 50. Et puis on mange des produits de qualité à des prix raisonnables ». Le succès est immédiat et la petite entreprise de Rodolphe va exploser. En 2013, il ouvre 20 restaurants dans toute la France et prévoit d’en ouvrir entre 30 à 35 en 2014. Une véritable success story.

Cette belle histoire, la chaîne de télévision M6 à travers la société de production Endemol a voulu la raconter à sa manière. Il y a un an, Rodolphe Wallgren est contacté et accepte une proposition insolite qu’il nous explique : « Je jouais un personnage : Ludovic, 27 ans, qui n’a jamais travaillé de sa vie et qui vit toujours chez ses parents. Et je me suis rendu, avec une perruque, dans certains de mes restaurants ».  Tour à tour serveur, cuisinier, plongeur, le chef d’entreprise met la main à la patte. Cette immersion dans ses restaurants lui permet de mettre le doigt sur quelques failles, quelques difficultés. « Ca m’a ouvert les yeux sur certaines choses. Par exemple, je veux désormais que le poste de plongeur ne soit pas réservé à une seule personne mais que ça tourne. Parce que c’est éprouvant », assure Rodolphe qui, pour les besoins de l’émission, n’a pas compté ses heures : « Pendant les huit jours de tournage, on se levait à 5-6 heures du matin et on se couchait à 2h. Mais bon, ça a été une belle expérience humaine ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité