A la uneActualité générale.Actualités

EUROPÉENNES 2014 Le député européen Eric Andrieux fait escale à Alès

Benjamin Mathéaud a accueilli ce midi Eric Andrieux avec Chloé Filot, 7e sur la liste européenne Sud-Ouest et Stéphane Tortajada, premier secrétaire fédéral PS du Gard. Photo DR/EB
Benjamin Mathéaud a accueilli ce midi Eric Andrieux avec Chloé Filot, 7e sur la liste européenne Sud-Ouest et Stéphane Tortajada, premier secrétaire fédéral PS du Gard. Photo DR/EB

Après les élections municipales qui arrivent dans quelques semaines, ce sera au tour des députés européens d'être élus en mai prochain. Dans le cadre de sa "pré-campagne", le député socialiste de la circonscription du Sud-Ouest Eric Andrieux était ce lundi en visite à Alès pour rencontrer les porteurs de projets du territoire qui bénéficient de fonds européens.

"Cela me paraît important d'essayer de faire le tour des circonscriptions pour montrer que l'Europe intervient dans le quotidien des habitants" déclare Eric Andrieux pour expliquer les raisons de sa venue dans la capitale cévenole où Benjamin Mathéaud, candidat à la mairie d'Alès, l'a accueilli ce midi.

La circonscription Sud-Ouest dans laquelle il est élu englobe les régions de l'Aquitaine, des Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon, soit dix-huit départements. Sa présence aujourd'hui dans le Gard et plus particulièrement à Alès était pour lui l'occasion de visiter, en présence du député du Gard Fabrice Verdier, les structures financées par le Fonds social européen, à savoir le Tedac (Tremplin pour l'emploi, le développement, l'avenir en Cévennes) à La Grand-Combe et le Crif (Carrefour recherche information formation) dont le siège social se situe à Alès. "L'idée est de vérifier comment les moyens qui leur sont alloués s'articulent et suffisent à leurs missions" commente le député. L'objectif est aussi "de mettre en dynamique l'Europe et la France et de montrer que l'Europe n'est pas si loin que ça !" ajoute t-il. Car selon lui, la plupart des gens "ignorent qu'un grand nombre de projet sont soutenus par l'Union européenne et que certains ne pourraient pas voir le jour sans le financement apporté". Pour exemple, la chaudière bois du centre hospitalier d'Alès a été cofinancée par le Fonds européen de développement régional.

Œuvrant essentiellement dans le domaine agricole et pour le développement rural, Eric Andrieux considère "que l'ancrage sur les territoires est primordial" et que l'enjeu des prochaines élections, "c'est la participation". Et de souligner : "La gauche peut être majoritaire le 25 mai prochain !"

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité