A la uneCultureFéria de Nîmes.

NÎMES EN FERIA Álvaro Lorenzo gagne le trophée de la Cape d’or

Photo du triomphateur de la Cape d’Or.
Photo du triomphateur de la Cape d’Or.

6 juin 2014. 11H30. 2ième de Feria. Temps chaud. Environ 2500 personnes. 53ième Cape D’Or instituée par la Peña Antonio Ordoñez de Nîmes. Novillos de González Sánchez –Dalp bien présentés souvent mansos (fuyards) au début, le meilleur fut celui sorti en 4ième position. Pour boucler l’affiche : Álvaro Lorenzo, Clemente et Juan Varea.

Álvaro Lorenzo avec le 1er novillo, dans le tercio de piques, il alterne au quite par gaoneras avec Clemente. L’animal trop piqué, à la mi-faena passe son temps arrêté et prend des passes au compte goutte. La faena trop longue, laisse le public sans réaction Le novillero connait l’échec avec les aciers. Aviso et Silence.

Álvaro Lorenzo face au 4ième novillode 459 kilos, colorado, noble et astifino (cornes très pointues), qui s’avère le meilleur de la matinée, il dessine de belles véroniques. Avec la muleta, il instrumente une belle faena, en toréant d’une manière relâchée, lente, précise et variée. Quelques adornos viennent parapher sa grande faena, notamment des Luquesinas près des barrières. Pour finir un estoconazo (grand coup d’ épée en bonne place). Deux oreilles. Applaudissement à la dépouille du toro.

Clemente hérite d’un novillo manso (fuyard) et compliqué sorti en second qui se laisse faire peu de temps. L’animal comprend très vite les réactions de l’homme vêtu de lumières et charge tête haute ! Le bordelais malgré son courage et sa vaillance subit trop souvent les caprices du toro. Echec avec les aciers. Deux avisos et Silence. Sifflets à l’arrastre du toro !

Face au 5ième un colorado (marron) de 466 kilos, il déplie la cape avec élégance et décision. Brindis au public. Le novillo met correctement la tête dans la muleta. Clemente moins à l’aise avec la muleta qu’avec la cape et malgré son évidente volonté de bien faire, il n’arrive pas à dominer la bête. Une entière avec l’épée et de nombreux descabellos. Trois avisos et le novillo prend la direction du toril.

Juan Varea avec le troisième novillo de 479 kilos, de couleur castaño, il démontre de la finesse et de la quiétude dans sa prestation. Son toréo fait de détails face à un animal qui collabore donne un excellent résultat. Juan met en conclusion une estocada entière delantera (devant). Oreille.

Devant le sixième de 472 kilos, le toréro de natif de Castellón malgré sa douceur et son application avec les instruments, il a du mal à endiguer le comportement irrégulier et sans classe du novillo. Juan Varea en termine avec son opposant d’une entière desprendida et la descabello. Aviso et Silence.

Christian Cartoux

 

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES EN FERIA Álvaro Lorenzo gagne le trophée de la Cape d’or”

  1. On apprécie la traduction de nombreux termes espagnols. Le déroulement des étapes permet de vivre le fil du spectacle. Cependant le manque de ponctuation, gêne parfois la lecture !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité