A la uneActualité générale.Actualités

BAGNOLS Un nouveau commandant pour la compagnie de gendarmerie

Le nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie de Bagnols Philippe Daziano Leclercq, ce matin dans son bureau. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie de Bagnols Philippe Daziano Leclercq, ce matin dans son bureau. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Philippe Daziano-Leclerq, 43 ans, est entré en fonction à la tête de la compagnie de gendarmerie de Bagnols le 1er août.

Un nouveau poste qu’il qualifie de « retour aux sources ». Ce gardois de naissance a en effet beaucoup bourlingué au gré de sa carrière, commencée à 19 ans du côté de la brigade territoriale de Bouc-Bel-Air, dans les Bouches-du-Rhône.

Un travail d’étude du secteur en amont

Passé à Bobigny (Seine-Saint-Denis) ou encore Dreux, il était depuis sept ans commandant d’escadron de gendarmerie mobile à Melun et Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne.

Une expérience qu’il estime être un atout, « avoir exercé le métier d’exécutant, puis d’enquêteur est un plus pour commander une compagnie. » Mais pour l’heure, le nouveau commandant est encore en rodage : « On connaît notre affectation en février, donc j’ai pu faire un travail d’étude de la compagnie, sa géographie, sa population, son secteur économique et sa délinquance. »

Un travail de reconnaissance facilité par son prédécesseur, le lieutenant-colonel Flottat, avec qui il a « fortement collaboré » avant son arrivée, sans compter que le chef d’escadron Dryger et le capitaine Main restent en fonction.

La lutte contre les cambriolages, une « priorité »

Le nouveau commandant de la compagnie de Bagnols se fixe plusieurs priorités, la première étant la lutte contre les cambriolages : « le premier levier, c’est l’analyse des phénomènes, notamment par l’unité spécialisée, le GELAC (Groupe d’Enquête et de Lutte Anti-Cambriolages, ndlr), qui existait déjà mais qui va gagner en effectifs. » Pour l’instant, le GELAC compte 6 hommes et un patron, tous capables notamment de faire des relevés d’empreintes et d’ADN.

Justement, le deuxième levier que le commandant Daziano-Leclercq compte mobiliser pour lutter contre les cambriolages consiste à développer la police technique, ces militaires formés spécifiquement aux relevés d’empreintes et de traces d’ADN, ainsi qu’à l’analyse de scènes de crime. « Plus on en aura, plus on sera efficace », affirme le commandant.

« Maintenir la pression » contre l’insécurité routière

Autre priorité du nouveau commandant, « continuer le développement des partenariats avec les maires des communes, les polices municipales et intercommunales, mais aussi avec les entreprises de sécurité privées, qui sont devenues de vrais partenaires. » Il a ainsi commencé à rencontrer ces différents acteurs du territoire depuis sa prise de fonction.

Enfin, priorité quotidienne de la compagnie de Bagnols, la lutte contre l’insécurité routière : « on a un réseau routier dense, tendu. Il faut poursuivre l’action, maintenir la pression. J’en appelle plutôt à la vigilance des conducteurs qu’à la répression. » Cependant, pas de quartiers avec les chauffards, surtout les jeunes conducteurs : « c’est à ce moment là que les mauvais comportements et les mauvaises habitudes se prennent. Il n’y aura pas d’indulgence. » Le message est passé…

D’une manière générale, le commandant Daziano-Leclerq estime que « la lutte contre la délinquance, c’est faire preuve d’anticipation. » Ainsi, il commandera un dispositif spécial lors de la fête votive de Roquemaure, la semaine prochaine, pour éviter que des affrontements éclatent comme la semaine dernière.

 

En chiffres :

143 militaires composent la compagnie de gendarmerie de Bagnols

5 brigades la composent : Uzès, Pont-Saint-Esprit, Roquemaure, Laudun-l’Ardoise, Lussan.

1055 km2 : c’est la superficie sur laquelle s’étend sa zone d’action, de la frontière ardéchoise à Lussan, jusqu’à Cornillon, Uzès et Roquemaure.

83000 habitants sur la zone couverte par la compagnie de Bagnols.

 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité