Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

ST-HILAIRE-DE-BRETHMAS Le coût des rythmes scolaires agite le conseil municipal

Au conseil municipal de St-Hilaire-de-Brethmas, hier soir. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Au conseil municipal de St-Hilaire-de-Brethmas, hier soir. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Hier soir, la commune de St-Hilaire-de-Brethmas a tenu son premier conseil municipal de la rentrée. Au cœur des débats : la gratuité de la garderie mise en place dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, ainsi que la rémunération des intervenants.

Une fois n'est pas coutume, l'opposition n'a rien laissé passé à la majorité hier soir lors du conseil municipal. Tandis que la réforme des rythmes scolaires a déjà été organisée et votée il y a plusieurs mois, ce sont les coûts, qui ont fait l'objet d'un litige. De fait, les activités périscolaires seront gratuites mais la garderie, mise en place entre 11h30 et 12h30, sera taxée à 1€ de l'heure au contribuable.

Une proposition que n'a pas manqué de relever Patrick Guy, ancien adversaire du maire aux élections municipales : "On ajoute un coût alors que les parents n'ont pas choisi cette réforme. Je n'aime pas le principe de les faire payer", a t-il argué. Et à Jean-Michel Perret, maire nouvellement élu, de répondre : "Nous non plus! On a fait ce qu'on a pu pour que cette rentrée ne nous coûte pas trop cher. Cet euro nous permettra de payer le personnel". "C'est bien loin de ce qu'aurait dû dépenser une famille si elle avait voulu faire faire du tennis ou du foot à ses enfants", a ajouté Béatrice Bernard-Chambon, adjointe au maire.

Deuxième débat : la rémunération des intervenants aux activités périscolaires. 35€/heure pour l'atelier capoeira et 15€ pour la couture. "C'est un peu cher quand même!", a lancé Alain Chéreyzy, élu de l'ancienne majorité. "C'est des artistes et leurs tarifs comprennent aussi le travail en amont. De plus, on a choisi parmi les tarifs les moins chers, certains atteignaient plus de 90€!", a rétorqué le maire.

Enfin, a également été voté la création d'un emploi d'avenir embauché à 35h, titulaire d'un BAFA. Il sera en poste pour 3 ans en tant qu'animateur. Les locaux de l'association diocésaine de Nîmes sera utilisée pour les ateliers. La mairie payera un loyer symbolique de 500€. Une décision saluée par tout le conseil municipal.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

3 réactions sur “ST-HILAIRE-DE-BRETHMAS Le coût des rythmes scolaires agite le conseil municipal”

  1. l’Equipe a Chreyzy monte sur ses grand chevaux ils sont contre alors que pour des problèmes similaire ils avaient tout voter
    même une de leur colistière a reconnu qu’ils n’étudier pas les dossiers avec l’ancien maire
    il est regretable que par les prises de paroles de Cheyrezy , plusieurs personnes ont preferer quitter la salle avant la finde la séance.
    je trouve que l’équipe en place de la majorité a fait un excellent travail et ce sont des bosseurs et de puis des années plusieurs personnes trouve une réelle trasparence merci AMonsieur le Maire et a son équipe

  2. L’Opposition s’oppose : c’est logique même si parfois c’est un peu démago et stérile. Patrick Guy passe mais Alain Cheyrézy qui a géré pendant des lustres la commune sait bien qu’il a laissé, avec ses amis Roux et Bueno, les caisses vides puisque la commune n’est pas loin d’être mise sous surveillance. S’il avait mieux géré la commune , la municipalité actuelle aurait pu faire tout gratuit. Quand on voit que Roustan sur Alès est incapable de proposer des TAP aux écoliers alors qu’il dépense sans compter pour ses jolis ronds-points. Drôle de priorité. Finalement , ce que fait St Hilaire pour les scolaires : ce n’est pas si mal.

  3. Sur Alès, j’ai choisi le privé! La Calandreta. Bonne pédagogie, petits effectifs, les enfants avancent à leur ryhtme, ils font plein d’activités.
    Ok, il y a un coût (35 Euros), mais franchement, je suis très heureuse de cette école

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité