A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES Lancement de saison du théâtre de Nîmes

CHAMBRE 111©Bruno Geslin - LGM
CHAMBRE 111©Bruno Geslin - LGM

Le metteur en scène récemment installé à Nîmes Bruno Geslin ouvre la saison 2014 2015 avec le projet Perec, et investit 8 lieux atypiques du centre ville de Nîmes.

C'est l'événement phare de cette rentrée 2014-2015 pour le théâtre de Nîmes. Artiste associé depuis 2009, Bruno Geslin installe sa compagnie La Grande Mêlée à Nîmes dès 2011, avant de se lancer dans un projet un peu fou, 200 chambres, qui reprend l'oeuvre inachevée de Georges Perec Lieux où j'ai dormi. L'écrivain avait ainsi entrepris un inventaire exhaustif et précis de tous les lieux où il avait dormi. "Il a eu le temps d'en faire seulement 12. Notre idée était donc de continuer ce projet singulier, dans des lieux singuliers." En mélant le théâtre aux arts plastiques, Bruno Geslin a tenu des résidences pendant trois ans dans des hôpitaux psychiatriques, des établissements pénitenciers, des internats, pour récolter pas moins de 200 témoignages. "Nous voulions constituer une communauté de participants qui racontent leur histoire. Perec parlait de l'infra-ordinaire, il a inventé ce terme qui traduit la capacité à se rencontrer par l'intime."

Le coeur de Nîmes comme terrain de jeu

Le Carré d'Art, l'université Vauban, la Maison Carré ou encore le Temple de Diane font partie des huit lieux de projection et d'installation qui tenteront de répondre à cette question posée par Georges Perec : "Comment se réapproprier les espaces ?" Pour Bruno Geslin, la notion de "chambre" est culturelle, "En Inde, on mange dans sa chambre." Adaptation libre de l'oeuvre de Perec, les différents témoignages donnent lieu à des rencontres émouvantes au delà des murs d'un théâtre. La maison d'arrêt de Nîmes, l'hôpital psychiatrique Saint Alban, le lycée Milhaud ou la maison centrale d'Arles ont constitué ce vivier de portraits au travers de l'intimité d'une chambre, lieu de vie des plus intimes. "Par l'interne, le quotidien, on réinvente sa propre biographie" précise le metteur en scène Bruno Geslin. Au Temple de Diane, c'est une représentation du spectacle "Un homme qui dort" d'après le roman éponyme de Georges Perec qui se jouera à l'aube et aux aurores, soit 21h et...6h du matin. Une horaire peu commune qui en découragera plus d'un, mais qui s'inscrit dans une vraie volonté de mettre en relation les lieux, les lumières extérieures, avec le propos de l'oeuvre.

François Noêl, directeur du théâtre de Nîmes, propose ainsi une magnifique entrée en matière pour cette saison 2014-2015 et la concrétisation d'une étroite collaboration avec Bruno Geslin, artiste associé au théâtre de Nîmes, qui n'a pas fini de surprendre les spectateurs.

CHAMBRE 17 ©Bruno Geslin - LGM
CHAMBRE 17 ©Bruno Geslin - LGM

Voici les lieux à découvrir :

Chambre 17. pavillon Site Hoche, du 23 au 26 septembre 2014 de 13h30 à 18h30

Chambre 35. cinéma Le Sémaphore, projection du film Un Homme qui dort & chambre 77, dimanche 28 septembre 2014 à 11h

Chambre 38 - Ava Gardner. Hôtel Impérator, du 23 au 28 septembre 2014 de 14h à 20h30

Chambre 44 - Ellis Island. Ecole supérieur des Beaux-Arts du 23 au 26 septembre 2014 de 14h à 18h

Chambre 103 - Chambre des offrandes. Maison carré du 23 au 27 septembre de 19h à 20h30

Chambre 111 - Vauban. Université Vauban, bibliothèque universitaire du 23 au 27 septembre de 8h à 19h et samedi matin

Chambre 132. Carré d'Art, du 20 septembre au 5 octobre de 10h à 18h

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité