A la uneActualitésPolémique.

NÎMES Les militants UMP suivent le discours de Nicolas Sarkozy

Permanence de Franck Proust. Droits réservés.
Permanence de Franck Proust. Droits réservés.

Plusieurs dizaines de Gardois encartés à l'UMP ont suivi le grand retour dans l'arène politique de l'ex-chef de l'Etat à la permanence du député européen Franck Proust à Nîmes. Interviewé par Laurent Delahousse sur France 2, Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l'UMP, n'a pas retenu pas ses coups à l'endroit de François Hollande, malgré sa volonté affichée de ne pas "caricaturer" : "je n'ai jamais vu une telle colère, un telle absence d'espoir en France".

Paraphrasant Talleyrand, l'ancien locataire de l'Elysée a glissé : "quand je m'ausculte je m'inquiète, quand je me compare, je me rassure". Réfutant le qualificatif de "sauveur", Nicolas Sarkozy explique que "non seulement j'ai envie (de retourner en politique), mais je n'ai pas le choix".

Selon un sondage Odoxa, pour le Parisien-Aujourd'hui en France, CQFD et iTélé, 55% des Français pensent que son retour est une «mauvaise chose». 72% des sympathisants de droite se disent satisfaits, tandis que seulement 12% des sympathisants de gauche voient d'un bon œil la candidature de Nicolas Sarkozy.

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES Les militants UMP suivent le discours de Nicolas Sarkozy”

  1. Nicolas SARKOZY n’est pas à aujourd’hui et ne le sera pas davantage pour demain l’homme de la situation …. à droite !
    il doit accepter d’y être entré dans l’histoire et d’y demeurer ….
    rien n’y sera de sa part plus honnête sincère crédible et réaliste
    encore lui faut il avoir les capacités indispensables à accepter un tel état de faits … ! que grand bien nous fasse MERCI

  2. Quand j’entends dire que les Patriotes veulent se replier sur eux mêmes lorsqu’ils ne prônent que des protections, des filtres aux frontières je me dis que l’UMP nous prépare un avenir bien sombre. Confondre protectionnisme et repli tient de la mauvaise foi, du mensonge et…de la peur devant la montée du FN. D’ailleurs l’UMP n’a plus que ça en rayon.
    Sarkozy veut revenir sur Schengen, l’immigration…avec un karcher vide et débranché.
    L’Europe des Nations est une idée neuve et nous avons besoin d’aller de l’avant sans regarder comme le fait l’UMPS dans le rétroviseur.
    Le Louis DE FUNES de la politique Française fort devant les faibles et faible devant les forts n’est plus qu’un comique de fin de série.

  3. En 2007, Fillon a dit nous sommes à la t^te d’un Etat en faillite, 5 ans plus tard ils avaient avec Sarkozy augmenté la dette de 50% pour passer de 1200 à presque 1800 milliards. Son bilan a été catstrophique et hollande qui fait grosso modo la politique de son predecesseur n’est pas bien brillant.
    Mauvais bilan, président des riches jusqu’à la caricature ( Fouquet’s, Bolloré, bouclier fiscal, amendement Copé…etc), passablement inculte pour un chef d’etat, trimbalant une quincaillerie d’affaires louches, plombant les finances de l’UMp, se remplissant les poches avec des conférences basiques payées à plus de 100.000 euros par des banquiers complaisants…il est étonnant que Sarkozy veuille revenir aux affaires et y trouvent des supporters. Là, on entre dans un domaine qui ne relève plus de l’intelligence citoyenne mais de la fascination , l’idolâtrie. On retrouve ce phénomène de groupies dans le football où l’on voit souvent des fans fanatisés supporter leur équipe quel que soit le fond de jeu, l’anti-jeu etc…Quand le cerveau disponible est un peu en jachère tout est possible en foot comme en politique.
    Il y a bien quelques personnes plus présentables à droite mais il est probable que les fans et les caciques ( la fine fleur Balkany, Morano, Dati, Peletier…) de Sarkozy leur barreront la route avec le concours de quelques opportunistes comme Villepin ( qui a échappé au croc de boucher du nian comme il le nommait en privé) ou de Mme Chirac qui le traitait pourtant en 1995 de « petite crotte » (les temps changent). Pour Marine c’est du gâteau car au second tour le rejet du personnage, de son milieu trouble est tel que les appels au rassemblement anti-Le Pen, trouveront peu d’échos à gauche…si en face il y a Sarkozy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité