A la uneActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

POLÉMIQUE Nîmes Métropole – Mairie de Nîmes : le jazz et la java

Jean-Paul Fournier et Yvan Lachaud
Montage : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

L'affichage d'une entente cordiale entre Yvan Lachaud et Jean-Paul Fournier n'aura pas duré bien longtemps. Certains de leurs partisans laissent transparaître l'âpre lutte que se livrent, en interne, les deux poids lourds de la droite locale. 

Si la politique est l'apanage des idées, elle est aussi celles des luttes pour les mettre en pratique. Et la bataille entre responsables politiques est bien plus rude au sein de leur propre camp. C'est ce qui nous a été donné de voir avec le tandem Lachaud (UDI) / Fournier (UMP). Divisés avant les municipales, les deux poids lourds de la droite locale ont su faire cause commune pour remporter le scrutin. Mais l'union a un prix… Jean-Paul Fournier, qui a cédé son siège de président de Nîmes Métropole à Yvan Lachaud, en est conscient.

Après l'ivresse de la victoire en mars, de nouvelles élections pointent à l'horizon et font rejaillir les vieilles querelles. La semaine dernière, c'est l'affaire de Jazz70  qui a secoué le tandem. Jean-Marc Soulas, adjoint UDI en charge des festivités (c'est lui qui aurait pointé des irrégularités sous l'ère Fournier à Nîmes Métropole, NDLR), s'est vu "convoqué expressément dans le bureau de Jean-Paul Fournier, mercredi dernier, pour une explication musclée en présence du directeur de cabinet, Jean-Albert Chièze, et Pascal Gourdel", assure-t-on à l'UDI. Secoué par l'entrevue, Jean-Marc Soulas finit chez le médecin après un malaise. L'élu local retrouvera vite ses esprits en déposant, quelques heures plus tard, une main courante à l'encontre du chef de cabinet du maire de Nîmes.

Consternation des centristes qui réclament alors des comptes à l'UMP. L'UMP de son coté, sans vouloir rajouter de l'huile sur le feu, considère que "Jean-Marc Soulas est dans une stratégie de victimisation permanente". Pour apaiser la situation à quatre jours des sénatoriales, une réunion extraordinaire entre UMP/UDI s'est tenue ce matin, sans Yvan Lachaud et Jean-Albert Chièze, chef de cabinet de Fournier.

Cette tempête laisse sans aucun doute présager de plus grands orages entre deux familles politiques qui se détestent au moins autant qu'elles ont besoin l'une de l'autre.

Abdel Samari

Mail : contact@objectifgard.com

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

5 réactions sur “POLÉMIQUE Nîmes Métropole – Mairie de Nîmes : le jazz et la java”

  1. « pour une explication musclée en présence du directeur de cabinet, Jean-Albert Chièze, et Pascal Gourdel”, »
    Et ce pauvre Soulas ne s’est pas retrouvé au fond de la mer avec les pieds coulés dans le béton ? Pourtant ça pourrait bien ressembler aux méthodes de chef mafieux de notre bon maire, ça. Une autre fois peut-être ? En tous cas c’est une histoire qui sent bon son arnaque à plein nez.

  2. On s’en fout du rôle de Chieze… Il a plus l’air de faire Chieze son monde qu’autre chose.
    Marre de ces pourris. Courage à l’UDI va falloir bien s’accrocher pendant 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité