A la uneActualités

GRAND AVIGNON Un parcours pédagogique à la station d’épuration de Courtine

Le directeur général de l'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée Martin Guespereau (à G.) et le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud, hier matin à la station de Courtine (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le directeur général de l'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée Martin Guespereau (à G.) et le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud, hier matin à la station de Courtine (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La station d’épuration communautaire située dans la zone de Courtine, à Avignon, dispose depuis cet été d’un parcours pédagogique. Un parcours qui a été présenté à la presse hier matin.

Ce parcours pédagogique de 5 étapes matérialisées par des panneaux explique le fonctionnement étape par étape et la finalité de la station d’épuration, à savoir rejeter dans le Rhône une eau la plus épurée possible.

« Un outil exemplaire »

« C’est important pour sensibiliser les générations futures à l’environnement », a ainsi affirmé le président du Grand Avignon et maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud.

« Le but est d’en faire bénéficier aussi les entreprises », ajoute Jérôme Gelly, directeur des services techniques du Grand Avignon. Voilà pour le parcours pédagogique, mais la visite du jour était aussi et surtout l’occasion de montrer « cet outil exemplaire » dixit Jean-Marc Roubaud. Un outil qui, bien que terminé en 2010, n’avait jamais été inauguré.

Une station d’envergure, qui reçoit les effluents d’Avignon, du Pontet, mais aussi, et c’est notable, ceux de Villeneuve et des Angles, sur la rive droite du Rhône. Pour ce faire, une canalisation a été installée sous le pont SNCF, faisant économiser 600 000 euros.

« On a décidé de mutualiser, rappelle Jean-Marc Roubaud. C’est une décision pragmatique qui a contribué à la préservation de l’environnement et de la qualité de vie dans le Grand Avignon. »

Un des panneaux du parcours pédagogique présenté par Jérôme Gelly, directeur des services techniques du Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Un des panneaux du parcours pédagogique présenté par Jérôme Gelly, directeur des services techniques du Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

4 bassins de 22 millions de litres

Cette mutualisation a engendré de lourds travaux, qui ont amené à la construction de quatre nouveaux bassins de plus de 60 mètres de diamètre, sans équivalents en Europe. Chacun d’entre eux peut contenir 22 millions de litres, soit 9 piscines olympiques.

De lourds travaux d’un montant de 30 millions d’euros, financés pour un tiers par l’Agence de l’Eau, qui était représentée hier matin par son directeur général Rhône-Méditerranée et Corse Martin Guespereau.

Le directeur a salué « le service de qualité rendu ici », qui vaut au Grand Avignon de toucher une prime pour l’épuration de la part de l’Agence de l’Eau depuis la mise en conformité de la station, prime qui a dépassé le million d’euros en 2013.

Martin Guespereau a également distingué le « choix très fort fait par le Grand Avignon. Avec 30 millions d’euros, une collectivité peut faire des projets plus visibles », avant d’ajouter, sans doute sans penser à mal : « comme une ligne de tramway. » De quoi provoquer des rires gênés dans l’assistance, le Grand Avignon étant sans doute loin d’en avoir fini avec l’épineux sujet de son tramway, dont l’avenir semble de plus en plus incertain…

Et aussi :

Pour Martin Guespereau « le sujet pluvial est la priorité. » Pour lui, il faut maintenant « retenir l’eau dans nos territoires, arrêter l’imperméabilisation des sols et faire des fossés par exemple », arguant notamment que « le tout à l’égout est trois fois plus cher que l’infiltration sur les terrains. »

Le Grand Avignon gère 8 autres stations sur son territoire, dont quatre dans le Gard : Caumont-sur-Durance, Velleron, Pujaut, Sauveterre, Rochefort-du-Gard, Saze, Morières-lès-Avignon et Jonquerettes. Ces deux dernières ont connu depuis 2010 des travaux d’un montant de 5 millions d’euros et de 450 000 euros.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité