Politique

FRONT NATIONAL Trois questions à … Yoann Gillet, de retour du congrès de Lyon

Photo DR
A Lyon, ce week-end, le Front National tenait son congrès 2014 Photo DR

Ce week-end, le Front National a tenu son congrès à Lyon. Sans grande surprise : Marine Le Pen a été réélue présidente du FN avec un score à la soviétique de 100% des voix. Autre enjeu de ce congrès : l'élection du comité central du parti. Le Gard était concerné avec à la fin du week-end, la réélection du maire de Beaucaire, Julien Sanchez et de François Bonnieux à Villeneuve-lez-Avignon et la première élection de Yoann Gillet, directeur de cabinet à la mairie de Beaucaire et dans l'opposition à la mairie de Nîmes. Ce dernier est revenu pour ObjectifGard en trois questions-réponses sur ce congrès.

ObjectifGard : Que doit-on retenir localement de ce congrès ?

Yoann Gillet : Tout d'abord, et c'est le plus important : Marine Le Pen a été réélue présidente du FN, leader incontesté de notre parti. Ensuite, localement, Julien Sanchez a été réélu, cette fois-ci à la quinzième position du comité central. C'est un honneur et une vraie reconnaissance de son travail par les militants. Il est aujourd'hui l'une des têtes d'affiche au niveau national de notre mouvement. Ensuite, avec François Bonnieux et moi-même, nous sommes aujourd'hui, trois représentants du département du Gard au sein de ce comité central. Comité qui se réunit plusieurs fois par an pour approuver la stratégie du parti.

ObjectifGard : Certains politiques dont Nicolas Sarkozy sur TF1 dimanche raillent cette élection et le score étonnant de votre leader, qu'en dites-vous ?

Yoann Gillet : Nicolas Sarkozy est une nouvelle fois, de mauvaise foi. Il aurait espéré s'approcher du score de Marine Le Pen mais aujourd'hui seul le Front National a la chance d'avoir une leader sans contestation aucune. Il n'y avait pas d'opposant cette fois-ci mais en 2011, je vous rappelle que Bruno Gollnisch s'était présenté. Il a reconnu le travail de Marine Le Pen et a préféré se ranger derrière elle.

ObjectifGard : L'un des enjeux de ce congrès était l'opposition entre Marion Maréchal-Le Pen et Florian Philippot, qui avait votre préférence ?

Yoann Gillet : Il n'y a pas d'opposition entre les deux. Marion Maréchal-Le Pen a obtenu 80% des suffrages et désormais, elle est la première représentante du comité central. Tout comme Florian Philippot, ils sont tous les deux utiles pour notre mouvement. Après, j'avais moi-même, une préférence pour Marion Maréchal-Le Pen car nous sommes de la même génération, j'ai suivi de près son ascension, c'est une militante modèle qui représente l'avenir du parti, à long terme. En plus d'être une amie, elle fait preuve, à mes yeux, d'une réelle sincérité et elle est animée par des convictions et une grande détermination pour servir la France.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “FRONT NATIONAL Trois questions à … Yoann Gillet, de retour du congrès de Lyon”

  1. « Marine Le Pen a été réélue … avec un score à la soviétique de 100% des voix. » (?) : N Sarkozy est bien mal placé pour « railler cette élection et le score étonnant de MLP ». Pour mémoire,en 2007 il avait lui aussi obtenu 100% des suffrages exprimés aux primaires de l’UMP en vue des présidentielles, ses concurrents s’étant retirés (??) de la course !
    Il est bien dommage que Y Gillet n’ai pas été capable de rappeler ce point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité