Actualités

CHIFFRE DU JOUR 5 quartiers « d’intérêt national » dans le Gard

anruL’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) a proposé au ministre en charge de la politique de la ville une liste nationale de 200 quartiers présentant les dysfonctionnements urbains les plus importants. Dans le Gard, cinq quartiers sont concernés.

Parmi les cinq secteurs sélectionnés dans le Gard, quatre se trouvent à Nîmes (Pissevin, Valdegour, Chemin bas d’Avignon, Mas de mengue) et un à Alès (Prés Saint-Jean/Cévennes). A Bagnols-sur-Cèze, le quartier des Escanaux a été reconnu d’intérêt régional.

Ces quartiers recevront des financements exceptionnels au titre du nouveau programme national de renouvellement urbain 2014-2024. Plusieurs opérations d'aménagement urbain seront réalisées, dont la création et la réhabilitation des espaces publics, la démolition et la production de logements, la réorganisation d'espaces d'activité économique et commerciale ou tout autre investissement contribuant à la rénovation urbaine.

Les moyens affectés pour cette rénovation urbaine sont fixés à 5 milliards d'euros pour les 200 quartiers retenus, auxquels pourront s’ajouter des subventions régionales et européennes et celles des autres collectivités locales. Les contrats de ville 2015-2020 en préparation au niveau des communautés d’agglomération de Nîmes Métropole, d’Alès agglomération et du Gard Rhodanien devront prendre en compte ces aspects de renouvellement urbain et prévoir l’association des habitants des quartiers concernés à cette démarche.

Le département du Gard avait déjà été largement concerné par le 1er programme de rénovation urbaine. Une convention initiale de rénovation urbaine qui avait été signée le 20 juillet 2005 avec Nîmes métropole portait sur les quartiers de Valdegour et de chemin bas d’Avignon à Nîmes et de Sabatot à Saint-Gilles. Le 4e avenant signé en février 2014 y avait ajouté la réalisation de l’opération de réhabilitation de l’îlot Corot dans le quartier nîmois de Pissevin. Une convention de rénovation urbaine avait également été signée à Alès pour la rénovation des quartiers Prés saint-Jean/Cévennes.

Au total, l’ANRU a déjà engagé dans le Gard depuis 2005 et à ce jour 67 millions d’euros de subventions, ce qui a généré 265 millions d’euros de travaux et a constitué un soutien important à la filière Bâtiment.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité