A la uneActualitésEconomie

GARD Les politiques dans le viseur des patrons de l’UPE

Eric Giraudier, président de l'UPE 30. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Eric Giraudier, président de l'UPE 30. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Le syndicat patronal qui revendique 5 200 adhérents a présenté aujourd'hui ses actions pour 2015 tournées notamment vers les responsables politiques gardois.

Chaque jour notre département perd trois emplois… Tel est le triste constat dressée ce matin par le président de l'UPE 30 Eric Giraudier. Le candidat malheureux aux élections de la chambre de commerce est revenu sur les actions du syndicat patronal qu'il a repris en main en 2013. Son leitmotiv : travailler avec les pouvoirs publics qui réglementent l'environnement économique du Gard dont le taux de chômage flirte dangereusement avec les 13%. L'année dernière, l'UPE 30 a donc organisé une série de rendez-vous auxquels ont été conviés candidats aux municipales, députés gardois et autres donneurs d'ordres locaux.

Des marchés publics réservés aux PME du Gard

En 2015, nouvelle année d'élection, Eric Giraudier a annoncé l'organisation d'un débatfin février avec les candidats à la présidence du conseil général du Gard. Un département majoritairement composé de petites entreprises : "dans le Gard 96% des entreprises ont moins de cinq salariés". Le président de l'UPE 30 place cette nouvelle année sous le signe de la "défense des PME". Si l'Europe est un vaste marché qui accroît la concurrence, le syndicat patronal veut inciter les élus à favoriser les acteurs économiques de leur territoire : "il y a des mesures qui peuvent être mises en place pour faciliter l'accès des PME locales aux marchés publics. C'est ce que j'appelle la stratégie du bon achat", assure Philippe Tamaï, président de la fédération du bâtiment du Gard. L'UPE 30 devrait recevoir fin janvier une médiation nationale du ministère de l'Economie afin de "sensibiliser et informer nos élus sur les mesures à mettre en place. Parfois le responsable politique ignore ce qu'il peut faire et se retrouve confronté à son service juridique frileux pour prendre de telles dispositions", avance le président Giraudier.

Autre sujet délicat à aborder  : les délais de paiement des collectivités aux PME qui, bien souvent, excèdent le seuil légal des 30 jours. Par ailleurs, l'UPE 30 entend mettre en place un "dialogue social de proximité" avec les syndicats salariés du département. La bonne résolution 2015 du patronat gardois…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectigard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité