A la uneActualitésPolitique

MARGUERITTES Départementales : l’indomptable William Portal

De gauche à droite : Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
De gauche à droite : Martine Garnier, adjointe de Bouillargues et suppléante de Joëlle Muret conseillère général sortante UDI. David-Alexandre Roux suppléant du conseiller général et candidat William Portal. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Faute d'avoir pu convaincre William Portal de changer de suppléant, l'UMP a investi un binôme sur le canton de Marguerittes, avec le risque de faire perdre le territoire à la droite. 

Photo : Droits réservés.
David-Alexandre Roux suppléant de William Portal. Photo : Droits réservés.

Sa persévérance et ses convictions sont désarmantes. A 70 ans William Portal, toujours bon pied bon oeil, n'est pas homme à avaler des couleuvres. Maire de Marguerittes depuis 25 ans, l'élu sans étiquette a toujours voulu "se placer au-dessus des clivages politiques". Très implanté sur son territoire, il briguera les 22 et 29 mars un troisième et dernier mandat au conseil général du Gard. Réforme des cantonales oblige, William Portal doit trouver une femme pour se présenter en binôme. C'est la conseillère générale sortante UDI Joelle Murret que ce dernier a choisi pour partenaire. Une centriste, élue au département il y a trois ans après le décès du conseiller général Jean Yannicopoulos qu'elle suppléait.

Soutenus par Yvan Lachaud président de l'UDI du Gard, les deux sortants - qui siègent dans le groupe d'opposition IRL présidé par Laurent Burgoa (UMP) - ne bénéficieront pas du soutien de l'UMP. La droite gardoise avait pourtant décidé de jouer collectif pour optimiser ses chances de faire basculer le conseil général à droite. Favorable au départ à un accord, Jean-Paul Fournier et Laurent Burgoa acceptaient de soutenir le binôme Portal/Muret si, en retour, le maire de Marguerittes s'engageait à prendre un suppléant UMP en la personne de Jean-Jacques Granat, maire de Manduel fraîchement élu.

Suppléant de la discorde 

Refus catégorique du maire de Marguerittes  : "je n'ai pas attendu les municipales pour choisir mon suppléant (…) Je suis un homme libre et je ne vais pas faire allégeance à un parti qui en plus n'est pas le mien", affirme l'élu. Après avoir entretenu le mystère sur l'identité de son second, David-Alexandre Roux est passé de l'ombre à la lumière. Agé de 30 ans, ce doctorant en droit et ancien colistier de Jean-François Tixier aux municipales de Manduel veut s'investir en politique. C'est avant les municipales que William Portal croise le chemin du Manduellois : "j'avais entendu parler de William Portal comme étant un homme de terrain. On s'est croisé dans le vie associative et politique de notre territoire et, un jour, je lui ai demandé si je pouvais m'investir à ses cotés".

D.R/Préfecture.
En marron le canton de Marguerittes composé de sept communes (35 000 habitants) D.R/Préfecture.

Entre les deux hommes, c'est un peu le contrat de génération : "Beaucoup de responsables politiques mettent en avant la jeunesse sans lui donner une réelle place. William Portal est passé des paroles aux actes". Le maire de Marguerittes entend ainsi préparer sa succession. "Je veux pouvoir choisir celui qui me remplacera si il m'arrive quelque chose… On ne sait jamais", explique le maire.  "William Portal a le souci de l'intérêt général et non l'intérêt partisan. Je sais que j'apprendrai beaucoup de lui", ajoute David-Alexandre Roux.

Dossiers sous le coude, le jeune homme avance même quelques axes de leur campagne : la clarification des compétences du conseil général, le développement des partenariats publics/privés ou encore la gare TGV de Manduel, "une formidable opportunité de développement pour le territoire".

Des chevaux de bataille similaires à l'UMP qui, réunit en comité départemental lundi a investi deux candidats sur le canton de Marguerittes : Serge Reder, maire de Rodilhan (titulaire) et le maire de Manduel Jean-Jacques Granat (suppléant). Si elle est maintenue "cette division nous fera perdre des voix comme c'est le cas à chaque fois qu'il n'y a pas l'union", concède Joelle Muret qui "ne comprend toujours pas pourquoi l'UMP fait ça". La persévérance de la droite pose d'autant plus question, qu'aux dernières municipales de Manduel, le parti avait soutenu Tixier contre Jean-Jacques Granat. Après plusieurs tentatives de notre part, Laurent Burgoa reste toujours injoignable… Samedi, l'UMP présente officiellement ses candidats, l'occasion de répondre à toutes nos interrogations.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “MARGUERITTES Départementales : l’indomptable William Portal”

  1. Ce canton est de toute façon promis à la droite… pourquoi se priver d’une primaire?
    Je suis persuadée que c’est Portal et la conseillère générale de Garons qui seront devant les candidats officiels de la droite!

  2. Je me permets une précision Mr portal étant quand même catégorisé comme étant a gauche jusqu’à ce qu’une décision du Conseil
    General ne lui convienne pas devenant ainsi un élu independant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité