ActualitésSociété

NÎMES L’épicerie solidaire de l’espérance, des bénévoles aux services des plus démunis

Deux bénévoles de l'épicerie solidaire de l'Espérance. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard
Deux bénévoles de l'épicerie solidaire de l'Espérance. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

Début décembre, Marcel Manchion et sa femme, ouvraient leur épicerie solidaire dans la rue nationale. Aujourd'hui, ce sont plus de 80 personnes qui viennent s'approvisionner chaque jour.

Tourné vers la solidarité et l'entraide depuis près de 30 ans, Marcel Manchion a fait partie du Secours populaire et des Restos du Cœur. C'est dans cette logique qu'il ouvre en fin d'année 2014, son épicerie solidaire "C'est par conviction humanitaire que j'ai décidé d'ouvrir cette épicerie. Il y a beaucoup de personnes dans le besoin, il me parait normal de les aider". Et pour se faire, produits alimentaires, friperie, jeux, (...) sont vendus à prix cassés.

Seulement 10 € pour se nourrir

Pour pouvoir s'alimenter dans cette épicerie, il faut remplir un dossier. Entre les revenus et les charges, les bénéficiaires doivent avoir un revenu inférieur à 10 € par jour. "On accueille beaucoup de retraités et de personnes sans emplois et sans situation". Une situation qui ne cesse de s'aggraver selon Marcel Manchion, qui explique que les gens, notamment les retraités, ont de moins en moins de moyens. Et pour répondre à leurs besoins, les bénévoles font appels aux petites et moyennes surfaces, qui les fournissent en alimentaire, vêtements, (...).

Vers une solidarité environnante

Mais Marcel Manchion ne compte pas s'arrêter là. Il espère d'ici la fin de cette année, ouvrir d'autres épiceries solidaires dans les communes d'Alès, Beaucaire et Lunel. Il aimerait également agrandir l'espace friperie dans son épicerie actuelle, ainsi que le côté jeux et lecture. Autant de mesures prises par ce gérant, qui ne peuvent qu'enchanter les clients. "Nous sommes la seule épicerie ouverte 6 jours sur 7 dans les alentours. Les gens peuvent donc venir quand ils veulent pour s'alimenter, il n'y a aucune restriction", explique le propriétaire.

Informations complémentaires :
Epicerie solidaire de l'Esperance, 22 rue nationale à Nîmes

Emeline Andreani

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES L’épicerie solidaire de l’espérance, des bénévoles aux services des plus démunis”

  1. Très bel article réaliser Mais la présidente n’est pas ma femme que faire ça me porte préjudice. C’est une erreur regrettable Me tenir informer Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité