Actualités

NÎMES Présentation des cartels de Pentecôte : « une feria de luxe »

De gauche à droite, Frédéric Pastor, Jean-Paul Fournier et Simon Casas. Photo : Emeline Andreani/ Objectif Gard
De gauche à droite, Frédéric Pastor, Jean-Paul Fournier et Simon Casas. Photo : Emeline Andreani/ Objectif Gard

Au musée des cultures taurines, c'est une présentation passionnée des cartels que le nîmois Simon Casas a dévoilé aux nombreux aficionados présents. Morante, El Juli, Paco Urena, (...) autant de grands noms de la tauromachie qui seront présents lors de cette feria de Pentecôte. 

Après une course camarguaise le jeudi à 18h, c'est un programme qui commence fort, avec un mano à mano, dès le vendredi, de deux grands toreros : Morante et El Juli : "C'est un peu comme si l'on confronté Picasso et De Vinci. Ces toreros représentent les deux extrémités. Un mélange artistique qui promet un spectacle magnifique" illustre le directeur des arènes. Une rencontre entre les deux hommes, qui ne s'est produit qu'une seule fois, en janvier 2014 au Mexique. Une première en Europe donc. Les deux toreadors seront face aux toros de Garcigrande.

Le samedi est marqué par une nouvelle conquête de la part de Simon Casa : le retour des novilladas glorieuses. "Nous avons décidé de replacer les novilladas au coeur de la feria. L'objectif est de reconquérir le public, de le ramener aux arènes afin d'afficher complet". On retrouve ainsi Gines Marin, Varea et Andy Younes dès 11h30 aux arènes de Nîmes, avec des novillos de Parladé.
Le soir, c'est un retour inattendu qui viendra toréé aux côtés d'El Fandi et José Mari Manzanares : Alejandro Talavante. Suite notamment à une blessure, le toreador n'a pas toréé en France depuis 2013. Il revient alors pour son 12ème paseo nîmois, face aux toros de Nunez del Cuvillo.

Le dimanche, ce sera une corrida mixte qui sera présenté au public à 11h30. Deux toros de Bohorquez seront face au célèbre Pablo Hermoso de Mendoza, suivi de quatre toros de Garcigrande, de Victoriano del Rio, de JP Domecq et de Nunez del Cuvillo qui seront eux face à Enrique Ponce, qui participera à sa 39ème corridas nîmoises.
La journée se clôturera avec les toros de Victorino Martin lors d'une corrida menée par Rafaelillo, Manuel Ecribano et Paco Urena. Ce dernier est sorti en triomphe à la feria pascale à Arles, ainsi qu'à Cieza, près de Murcia.

Enfin, cette feria se terminera le lundi 25 mai, avec deux corridas dont la corrida de Rejon marquée par de grands noms. On retrouvera ainsi Andy Cartagena, Diego Ventura et Léa Vicens qui seront face aux toros de Bohorquez. "Léa Vicens est vraiment un exemple. Cette jeune nîmoise a fait preuve de persévérance, de courage, d'intelligence pour en arriver là aujourd'hui. Et la culture c'est ça, c'est cette création d'exemples qui encouragent la relève" précise Simon Casas. Cette feria de Pentecôte se clôturera avec une corrida à 18h, où Juan Bautista, Ivan Fandino et Daniel Luque seront face aux toros d'El Torero.

Une feria "de luxe" pour le nîmois, qui lance même le pari que, par ce programme riche en variété, le taux de réussite atteindra les 85 %, "et de même pour le taux de bonheur".

Informations complémentaires :
Un plan vigipirate étant mis en place, il est préférable de se rendre aux arènes bien avant le début des corridas. 
L'entrée en contre piste et callejon se fera dorénavant par la grille 22. 
Les billets pour les corridas peuvent être imprimés.

Emeline Andreani

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité