Politique

RÉGIONALES Philippe Saurel : « on n’oublie pas le Gard rhodanien »

Le maire de Montpellier et candidat aux régionales Philippe Saurel (au centre) entouré de plusieurs de ses colistiers gardois, hier matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le maire de Montpellier et candidat aux régionales Philippe Saurel (au centre) entouré de plusieurs de ses colistiers gardois, hier matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le candidat divers gauche aux régionales et maire de Montpellier Philippe Saurel était à Bagnols hier matin, en campagne sans l’être.

« On avait prévu de distribuer sur le marché et dans les boîtes aux lettres, mais vu les événements, c’est hors sujet vis-à-vis de ce qu’éprouve la population », explique Philippe Saurel.

« C’est une autre campagne »

Un candidat qui s’est donc malgré tout déplacé à Bagnols au café de la Bourse, en compagnie de sa tête de liste gardoise Eric Doulcier et en présence de plusieurs des membres de la liste issus du Gard rhodanien, parmi lesquels les maires de Saint-Laurent-des-Arbres et Saint-Nazaire Philippe Gamard et Gérald Missour, ou encore de la bagnolaise Fatiha Bouanani, ingénieure territoriale.

La campagne reprend donc, mais pas tout à fait pareil : « il y avait une campagne avant le vendredi 13, après le vendredi 13 c’est une autre campagne qui prend des accents nationaux qu’on le veuille ou pas », affirme le maire de Montpellier. Pour autant, Philippe Saurel n’oublie pas où il se trouve, en affirmant que « le Gard rhodanien est bien représenté, avec six candidats dans le Gard. » Soit. « Ça veut dire qu’on n’oublie pas le Gard rhodanien, on l’intègre dans une réflexion globale sur le schéma territorial régional. » Mais encore ? « On l’intègre avec ses spécificités, par exemple, le Gard rhodanien ne doit pas interrompre ses relations avec la région PACA », affirme Philippe Saurel.

Question programme pour le Gard rhodanien, le maire de Montpellier donne la parole à Fatiha Bouanani, qui militera pour la réouverture du TER rive droite du Rhône, « un des enjeux majeurs pour désenclaver le territoire » ou encore la construction de la rhodanienne. Car Philippe Saurel fait des transports une priorité : « la mobilité et la connexion des territoires pour arrêter d’en laisser sur le bord du chemin, et outre les routes et le ferroviaire j’y rajoute les aéroports et les ports. » S’il arrive aux affaires, le candidat annonce « un diagnostic territorial à appliquer dans toute la région pour établir des priorités dans les investissements. On ne se lance pas dans l’aménagement d’un territoire grand comme l’Autriche sans avoir fait un diagnostic. »

« Une alternative au FN et à l’abstention »

Plus largement, le maire de Montpellier se voit en « alternative au FN et à l’abstention » et se dit « socialiste tendance Jaurès, pas tendance Cambadélis. Ma philosophie est socialiste, ouverte, tolérante et humaniste. » Faisant allusion aux propos de Manuel Valls sur la possibilité d’un front commun avec la droite face au FN, Philippe Saurel affirme que « nous le rassemblement républicain on le fait dès le premier tour. »

Si Philippe Saurel espère « dépasser les 10 % » et donc être en capacité de se maintenir, il n’exclut rien pour le second tour : « je n’ai qu’un seul adversaire, le FN. Si au soir du premier tour le FN est en position très haute et dangereuse, je rassemblerai mes 13 têtes de liste et nous prendrons une décision ensemble. Si le FN n’est pas en position de victoire, on se maintiendra jusqu’au bout. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

13 réactions sur “RÉGIONALES Philippe Saurel : « on n’oublie pas le Gard rhodanien »”

  1. C’est bien de penser transport. Maison aurait voulu entendre et voir ces presonnes à cotés des associations existantes et qui oeuvres deja dans ce sens.
    Une fois de plus, on voit bien là l’opportunisme de certians.
    Quand à M Saurel , maire qui se voulait avant son élection « maire à temps plein », le voilà maire à petit temps cherchant à se faire connaitre (tout comme la majorité de ses colistiers) par la volonté de désunion .

  2. Et c’est encore mieux quand on s’exprime, en sachant de quoi on parle, et sans affirmer des choses à tort et à travers. Pour information, je suis la secrétaire de l’association des usagers TER-SNCF de la rive droite du Rhône depuis 2013. Donc militer au sein d’une association qui œuvre pour porter le projet de remise en œuvre de la rive droite aux voyageurs, je sais ce que c’est, et avec les autres membres de l’association. Pour l’instant c’est la majorité en place qui n’a pas tenu ses engagements puisque même le CPER Languedoc-Roussillon signé en juillet 2015 ne comporte pas un seul mot concernant ce projet pour le chapitre dédié à la mobilité. Merci à Objectif Gard de publier ma réponse.

  3. j’ajoute par ailleurs que Leila Aidoud, colistière, est secrétaire adjointe et membre de cette association. Quant à se faire connaître, le travers de la politique people a fait son œuvre, mais sachez qu’il y a encore des candidats qui sont présents avant tout pour l’intérêt général. Et vos propos sur la désunion et se « faire connaître » n’engagent que vous…

  4. Je trouve monsieur Saurel tres bien !Il a eu le courage de dire non aux dictas du ps . Je pense que Saurel a une jolie carte à jouer en se présentant

  5. Voici donc un candidat présent dans la capitale du Gard Rhodanien, troisième ville du Gard. Très bien. Aura t-on l’occasion de voir les autres?
    Sinon where in Christian Roux? En Lozère et sur une autre liste….Ah…
    Vous retrouverez vous en front républicain au second tour?

    1. Voter pour elle et son binôme pinel, c’est voter pour l’hégémonie de Toulouse, c’est voter pour deux ex ministres d’un gouvernement en faillite, c’est voter pour les socialistes qui gouvernent la région depuis plus d’une décennie avec les résultats que l’on sait: une des régions les plus pauvres de France, un des taux de chômage les plus élevés de France, la politique du tout pour Montpellier et rien pour la périphérie…
      Alors moi, dès le premier tour , je vote contre les candidates du PS.

  6. Philippe Saurel se voit « en alternative au FN et à l’abstention » Il faut oser!!! Cela s’appelle balayer large!!!!
    Quand on ne connait pas la situation d’un territoire on veut mettre le train les autoroutes les aéroports etc….
    Le Gard rhodanien a surtout besoin de décideurs politiques qui connaissent ce territoire et lui trouvent des solutions adaptées et non pas des politiques de passage le temps d’une campagne.
    A noter que le maire de Montpellier intègre ce territoire dans ses réflexions mais lui demande de continuer de regarder avec PACA!!!

  7. entre FN et UMPS je préfère encore tenter le vote Saurel. lui au moins il propose autre chose et pas avec les habituels apparatchiks. mais à voir les réactions y’a encore du travail pour changer les mentalités qui sont bien formatées. n’est pas la Grèce ou l’Espagne qui veut et eux ont osé le changement

  8. Pour « parachuté »
    La Grèce le changement??? Demandez à son peuple qui se trouve étranglé par les dettes et qui refuse l’Europe mais ne la quitte pas… Question courage il y a mieux!!!!! Alors moi de ca je n en veux pas pour mon pays!!!
    L’Espagne est un pays démocratique avec un gouvernement comme vous dites UMPS!!!! et ca marche pas mal!!!!

  9. Voter Saurel, cela ne sert à rien. Il ne sera pas au 2d tour. Le dernier sondage le donne à 5%.
    Je vais voter pour Carole Delga, par défaut, mais cela vaut mieux que le front.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité