A la uneActualités

UZÈS Le mois de la truffe se transforme en saison, avec un programme dense

Christian Petit, Michel Tournayre, Louis Teulle et Jean-Luc Chapon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Christian Petit, Michel Tournayre, Louis Teulle et Jean-Luc Chapon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« On a démarré avec une journée de la truffe il y a 23 ans, ensuite le week-end de la truffe il y a 12 ans, il y a 3 ans le mois de la truffe et cette année nous lançons la saison de la truffe. »

Au moment de refaire l’historique des événements autour de la truffe à Uzès, le président du syndicat des producteurs de truffes du Gard Louis Teulle témoigne de l’ampleur prise par la tuber melanosporum dans la cité ducale.

« Une première en France »

Car cette année, la truffe sera à l’honneur du 20 décembre au 15 mars, « une première en France, affirme le président du Syndicat national des producteurs de truffes, l’uzétien Michel Tournayre. Mais c’est ce qui se passe aussi ailleurs, comme en Italie. »

Le « ban de la truffe » ouvrira les hostilités le 20 décembre à partir de 11 heures sur la place aux Herbes, avant le week-end de la truffe du 15 au 17 janvier, avec deux expositions, une soirée vigneronne avec le syndicat des vins AOP Duché d’Uzès, la Nuit de la truffe et ses grands chefs et la journée de la truffe le dimanche. D’autres rendez-vous sont également au programme jusqu’au printemps, comme une randonnée cycliste VT’Truffe le 24 janvier ou encore une fête de la truffe exportée à Nîmes du 5 au 7 février.

Et jusqu’au printemps toujours, « nous aurons un stand le mercredi et le samedi au marché d’Uzès avec des producteurs du département », précise Louis Teulle. Toujours dans une optique de promotion du savoir-faire local, le syndicat, la Ville d’Uzès et le Comité de promotion agricole ont mis sur pied une charte destinées aux restaurants locaux, « Toques et truffe ». « Dans ces lieux labellisés, les gens sauront qu’ils pourront déguster des truffes de premier choix et découvrir le produit », avance Louis Teulle.

« Faire connaître Uzès comme un territoire de truffe »

Et cette manifestation « king size » est vue d’un très bon œil par le président de l’Office de tourisme Pays d’Uzès Christian Petit : « nous voulons élargir les ailes de saison, et la truffe est particulièrement adaptée pour ça. » Pour l’Uzège, le gain se chiffre aussi en termes d’image, comme l’avance le maire Jean-Luc Chapon, qui se félicite de « faire connaître Uzès comme un territoire de truffe, faire de notre Pays un label. » Un objectif partagé par les producteurs, pour qui cet événement vise à « faire reconnaître Uzès comme un terroir de truffe à part entière. » Une dynamique dans laquelle la truffe entraîne les vins du Duché d’Uzès, « avec un partenariat de plus en plus fort », explique Louis Teulle.

Parallèlement à ces opérations destinées aux particuliers, le marché de gros de la truffe d’Uzès a lui aussi évolué, et se tient désormais le vendredi de 13h à 15h place de l’Evêché. « Il y avait un marché de la truffe depuis le XVIIIe siècle, le samedi matin, mais tout se passait ‘au cul du camion’ », rappelle Louis Teulle. Désormais tout est organisé, et le marché de gros uzétien s’intercale entre les deux références locales, ceux de Carpentras et de Richerenches, dans le Vaucluse. Lancé le 20 novembre, le marché de gros d’Uzès est entré dans la Mercuriale, l’indicateur national des prix, et voit passer autant de kilos de truffes qu’à Carpentras, avec 70 kilos vendredi dernier. Bref, « ça démarre fort », résume Louis Teulle.

Un peu comme la récolte de cet hiver qui « démarre plutôt bien, d’après Michel Tournayre. On a une qualité qu’on n’a jamais eue si tôt, même s’il n’a pas fait froid. » De quoi déjouer les dictons et les pronostics, et rappeler que la truffe reste aussi savoureuse que mystérieuse.

Retrouvez le programme complet de la saison de la truffe d’Uzès ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité