ActualitésPolitique

GARD Pour contrer le FN, le Département mise sur « la pédagogie »

Le président PS du Département Denis Bouad et sa directrice de cabinet Élisabeth Montez. Photo : Coralie Mollaret.
Le président PS du Département Denis Bouad et sa directrice de cabinet Élisabeth Montez. Photo : Coralie Mollaret.

Financement du RSA, construction de maisons de retraite ou de collèges, entretien des routes ou encore soutien à la petite enfance… Pour endiguer la percée électorale du FN, l'exécutif PS mise sur l'explication de ses politiques publiques.

Les élections passent et les scores se ressemblent sensiblement dans le Gard. Depuis 2011, date de l'arrivée de Marine Le Pen à la tête du FN, le parti d'extrême-droite connaît une croissance électorale sans précédent. Le Gard, département méditerranéen à la culture fièrement prononcée, est un terreau favorable à son enracinement. La graine plantée à Beaucaire en 2014 avec la victoire de Julien Sanchez a permis au FN de faire éclore, un an après, deux conseillers départementaux. Idem sur la 2e circonscription du député Collard (RMB) où son assistant parlementaire Nicolas Meizonnet s'est hissé au rang d'élu vauverdois avant d'endosser le costume de conseiller départemental.

Pour le peuple de gauche dont le Département est un bastion, la pilule est difficile à avaler. Et si, dans le passé, PS, PCF et écologistes pouvaient se consoler en réduisant le FN à un vote contestataire de premier tour, les lignes ont vraisemblablement bougé : aux premier et second tours des Régionales, le FN a coiffé au poteau la droite modérée, devenant ainsi la première force d'opposition en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Alors, après les cris d'orfraie, les responsables politiques invitent à l'action, à faire, disent-ils, de la "politique autrement". Certains de ces discours restent, pour la plupart, incantatoires. Hier matin, à l'occasion de ses voeux, le président PS du Département Denis Bouad a appelé, lui-aussi, à faire "de la politique autrement". Sa recette passera par la pédagogie : "nous devons faire de la pédagogie, expliquer aux gens les politiques publiques du Département. Une collectivité qui accompagne les Gardois de la petite enfance jusqu'à la fin de vie", expose Denis Bouad qui nourrit l'espoir que les scrutins locaux ne soient plus des défouloirs contre François Hollande.

Des points presse thématiques

Avec un cabinet partiellement renouvelé, l'exécutif accompagné du service de communication a décidé d'organiser davantage "de points presse avant les sessions plénières, les budgets ou les grands projets". Par ailleurs, des conférences thématiques se tiendront régulièrement pour expliquer les actions du Département, comme celle du 14 janvier sur la politique envers les personnes âgées et handicapées. Reste à savoir si la pédagogie suffira...

*RMB : Rassemblement Bleu Marine.

Lire aussiINTERVIEW Denis Bouad (PS) ouvert à une hausse d’impôt “pour investir”

LienQuelles sont les compétences des collectivités territoriales ?

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité