ActualitésSociété

BAGNOLS Le Lions Club remet des plaques pour les places de stationnement pour personnes handicapées

Le Lions Club a remis les plaques au maire de Bagnols mercredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le Lions Club a remis les plaques au maire de Bagnols mercredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Si tu prends ma place, prends mon handicap » : le message est simple, percutant, et figurera bientôt sur une vingtaine de places de stationnement réservées aux personnes en situation de handicap de la ville de Bagnols.

Une initiative signée du Lions Club local, pour des plaques qu’on peut déjà observer dans d’autres villes du département comme Uzès ou Nîmes.

Le handicap, axe majeur pour le Lions Club

Le Lions Club bagnolais, qui compte 24 membres bénévoles, mène un certain nombre d’actions de solidarité, notamment auprès des sinistrés des inondations dans le département en 2014, ou plus loin après le tremblement de terre du Népal, fournit des sous-vêtements et des trousses de toilettes à l’hôpital de Bagnols pour les plus démunis, participe au Téléthon ou encore à la collecte de la Banque alimentaire, et un de ses volets d’actions concerne donc le handicap.

Ainsi, « nous avons un projet sur trois ans, de 2014 à 2017 », a expliqué le président du Lions Club de Bagnols Jacques Riguidel. Un projet composé de trois axes : « l’association Différent comme tout le monde, destinée à changer le regard des autres sur le handicap et en particulier de la jeunesse », qui mène des actions notamment dans les collèges, un axe visant à « faciliter la vie quotidienne des personnes handicapées dans la cité » avec les élus, et donc la distribution de plaques « si tu veux ma place prends mon handicap ».

Dans un premier temps, une vingtaine de ces plaques, financées par le Lions Club et apposées par les services municipaux, seront fournies, « mais il en arrivera encore d’autres », annonce Jacques Riguidel.

Saluant l’initiative, le maire Jean-Christian Rey a rappelé l’importance d’une sensibilisation au handicap, « beaucoup plus simple chez les enfants que chez les adultes », avant d’affirmer vouloir « faire appel (au Lions Club), avoir un regard extérieur c’est important. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité