A la uneActualitésEconomiePolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

 

Photo d'illustration : droits réservés.
Photo d'illustration : droits réservés.

Chaque semaine la rédaction vous propose un cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives. Restez connectés !

Régionales : le scrutin passe, l’amertume reste pour Jean-Paul Fournier. Lors du meeting de Nicolas Sarkozy, le patron de Les Républicains du Gard a prononcé son discours d’ouverture. Et en politique, les discours cachent souvent des messages subliminaux, plus ou moins subtils. Évoquant les élections internes du parti, Jean-Paul Fournier assure que le taux de participation allait être scruté de près par les observateurs, et plus précisément les politologues : « c’est ce qu’ils savent faire de mieux ». Un rapport avec l’ancienne tête de liste régionale et politologue métier Dominique Reynié ? Quelques secondes plus tard, Jean-Paul Fournier enfonce : « l’expérimentation ne vaudra jamais l’expérience ».  Nicolas Sarkozy a visiblement compris le message. À son tour, il renvoie la balle : « Les candidats, même dans ta région Jean-Paul, ont fait preuve de courage et de maîtrise pendant la campagne des régionales alors que la France pleurait ses 130 victimes ».

Douais/Fournier : de l'eau dans le gaz ? Ce ne serait plus vraiment le grand amour entre le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier et son ancien adjoint, qu’il a propulsé à la présidence de la CCI Nîmes, Henry Douais. En cause : l’annonce, en conférence de presse, de l’accord entre la Chambre consulaire et l’École des mines d’Ales au sujet de l’Eerie. Ledit accord, prévoit le remplacement de l’École des Mines par l’École d’ingénieurs ISEN (chère à Yvan Lachaud). « Pour nous, ce n’est pas ce qui était prévu », explique l’entourage de Jean-Paul Fournier, « la CCI Nîmes aurait du déménager à l’Errie et l’école d’ingénieurs s’installer sur le site d’Hoche. La ville, elle, aurait racheté le bâtiment de la CCI pour faire un hôtel et implanter des commerces à proximité du Musée de la Romanité. L’objectif étant de faire comme à Paris avec la rue Rivoli à proximité du Louvre ». Joint par nos soins, Henry Douais dément formellement : « tout va très bien avec M.Fournier ! Si la ville veut acheter notre bâtiment, elle peut faire une offre nous l’examinerons en conseil d’administration ».

L'Agence Terra Luna de retour à la mairie de Nîmes. Les Dissidents : Agence de communication de Montpellier qui avait remporté en fin d'année 2014 l'appel d'offre pour la communication de la mairie de Nîmes, contre toute attente, vient de se voir retirer le dossier, un an après. Un nouvel appel d'offre a été lancé et surprise, Terra Luna l'a remporté. Cette agence qui a fait les belles heures en terme de communication de la mairie de Nîmes durant de nombreuses années refait surface une toute petite année plus tard ... Tout change, rien ne change.

Caserne des Angles, la saga continue. Quelque chose nous dit que les relations entre le président du CA du SDIS Alexandre Pissas (DVG) et le conseiller départemental et maire des Angles Jean-Louis Banino (LR), par ailleurs membre du CA du SDIS, ne vont pas s’arranger. Il s’agit toujours de la même affaire : la caserne angloise construite en 2014 devait remplacer celle de Villeneuve, toutes les communes y compris Villeneuve devaient donc la payer, sauf que la caserne villeneuvoise est restée ouverte. Finalement Villeneuve n’a pas payé, et ne désespère pas de récupérer un jour le terrain de sa caserne. Un dossier qui provoque un bras de fer entre Jean-Louis Banino et Alexandre Pissas, le premier ayant publiquement évoqué au second en décembre 2014 la possibilité de faire payer un loyer au SDIS, la ville étant toujours propriétaire du terrain sur lequel est implantée la caserne des Angles. Une possibilité qui se précise, puisque d’après nos informations, l’édile anglois a demandé une évaluation à France-Domaine, le service de l’Etat ad hoc, pour faire payer un loyer au SDIS. Jean-Louis Banino ira-t-il jusqu’au bout ? Le SDIS devra-t-il payer un loyer à la ville des Angles ? La suite au prochain épisode.

Ouverture du Campus d'Alzon : On connaît la date de l'inauguration du futur Campus d'Alzon de Nîmes, ce sera dans le courant du mois de mars. Les techniciens mettent les dernières forces dans les finitions afin d'accueillir très prochainement 400 à 500 étudiants et apprentis dans des locaux neufs de 3600 m2. Dans le détail, on retrouvera 17 classes, un grand amphi de 400 places et 10 salles TP. Autre inauguration au programme : l'établissement à Vestric et Candiac. Cette fois-ci, l'inauguration officielle est pour le 4 février à 18h très précisément.

Capture d’écran 2016-01-23 à 22.56.33

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité