A la uneActualitésInsoliteOG, trait / traitPolitique

TRAIT POUR TRAIT Julien Sanchez, le ravi de sa crèche

baucaire

Faut-il y voir un signe de rapprochement ? La Ligue des Droits de l’Homme (LDH) et le maire de Beaucaire Julien Sanchez continuent de correspondre. Dernier courrier en date reçu par l’édile Beaucairois, une copie de la requête présentée par la LDH auprès du tribunal administratif de Nîmes le 17 février dernier.

Dans un communiqué de presse, Julien Sanchez répond aux différents points dénoncés par l’association : « La Ligue des Droits de l’Homme me reproche d’avoir fait installer une crèche dans l’Hôtel de ville en décembre 2014 et 2015. Elle pointe également le fait que ‘lors des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, les électeurs ont dû passer devant la crèche de la Nativité pour pouvoir voter’. Sans doute vais-je devoir cette fois me justifier sur le fait que Noël soit fêté en décembre », ironise-t-il.

Fidèle à lui-même, Julien Sanchez qui adore lancer des invitations - on se souvient de celle envoyée à Carole Delga (relire ici) – donne rendez-vous aux Beaucairois pour découvrir, en décembre 2016, une nouvelle version de la crèche. Il donne également rendez-vous à la LDH au tribunal en faisant dans la sobriété : « Je constate une fois de plus, à regret, que de nombreuses associations, largement subventionnées par des élus irresponsables et dépensiers, ont des priorités pour le moins étonnantes. Avant d’être élu Maire, je ne soupçonnais pas que tant de personnes s’ennuyaient à ce point dans leur existence ». Sans doute l’illustration de "La France apaisée"…

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

8 réactions sur “TRAIT POUR TRAIT Julien Sanchez, le ravi de sa crèche”

  1. La crèche fait partie de notre histoire, de notre identité, de notre culture comme le sapin de Noël, la galette des rois, la blanquette de veau et la pétanque…
    La LDH est en service commandé contre un symbole de ce que nous sommes porté par la mairie de Beaucaire et son maire. Il y a pourtant, sans aucun doute, des mobilisations plus profondes à mener autour de certaines causes -> sécurité, emploi…mais il est vrai qu’en faisant le buzz sur les crèches l’on évite les vrais sujets.
    J’invite la LDH à ouvrir des bureaux au cœur de certains quartiers de France et de militer contre le prosélytisme islamiste, par exemple. A moins qu’elle considère la radicalisation et le terrorisme comme des droits…

  2. La « ligue des droits de l’Homme » représente qui au fait ? A-t-elle une quelconque légitimité pour parler au nom de l’Homme ? Qu’elle commence par sonder les Beaucairois sur cette question « fondamentale » avant de parler pour eux.

  3. C’est une grave atteinte à la laïcité , une mairie ne doit faire référence à aucune religion ou autre croyance . Une mairie est la maison du peuple, croyant ou pas .

    1. Vous avez 1000 fois raison, c’est d’une gravité extrême. Des dizaines de santons dans une mairie provençale, où va le monde ?

  4. Du côté de l’Observatoire de la laïcité, on se frotte les yeux. Dans Le Figaro, Jean-Louis Bianco s’insurge contre cette polémique « ridicule » : « Noël, c’est aussi une tradition, une histoire ! Il ne faudrait pas oublier une chose : la laïcité, ce n’est pas un interdit mais une liberté au contraire, celle de pratiquer sa religion. »
    Une crèche ne limite aucune liberté et n’impose rien à personne.

  5. Si d’autres religions veulent mettre leur symbole en mairie , cela va être difficile de refuser. Sanchez le sait , au mieux il fait l’âne de la crèche , au pire il fait dans la provocation pour attiser les communautarismes religieux.
    Le discours dérivatif, les comparaisons saugrenues de T. Jacob relèvent de la même logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité