Actualités

IL Y A 4 ANS… A Nîmes, les échecs prenaient la place des boules

Du 13 au 21 avril, ce sont 1 200 jeunes âgés de 8 à 20 ans qui s'affrontent autour d'un échiquiers au Boulodrome de Nîmes. Photo DR/S.Ma
Du 13 au 21 avril 2012, ce sont 1 200 jeunes âgés de 8 à 20 ans qui s'affrontaient autour d'un échiquiers au Boulodrome de Nîmes. Photo DR/S.Ma

L'Estanque, lieu de prédilection des boulistes nîmois, s'était transformée pour l'occasion en lieu de silence. Pas de chambrette, pas d'éclats de voix pour accueillir un autre sport, peut-être plus intellectuel quoique, les échecs.

Nîmes accueillait il y a 4 ans le 50ème Championnat de France d'échecs Jeunes. Âgés de 8 à 20 ans, les meilleurs joueurs d'échecs de France s'affrontent en silence afin de remporter le titre national et ainsi décrocher une place pour le Championnat d'Europe 2012 qui aura lieu à Prague en août 2012 et puis le Championnat Mondial qui se disputera en novembre en Slovénie. Aujourd'hui, ils sont 810, à partir de mercredi ils seront 1 200 à l'occasion de l'arrivée des concurrents des catégories Poussins (10 ans) et Petits Poussins (8 ans), mais le 21 avril, il ne restera que 16 gagnants soit un garçon et une fille dans chaque catégorie d'âge.

"Les jeunes qui participent aujourd'hui à ce championnat ont passé des qualifications départementales et régionales. En tout, ils sont 1 200, alors je vous laisse imaginer le nombre qu'ils étaient lors des premiers tours éliminatoires" lance Léo Battesti, le vice-président de la Fédération Française des Échecs satisfait de cet engouement porté par les jeunes pour les échecs.

Léo Battesti va même plus loin dans ses propos qualifiant le jeu des échecs comme "une petite école de la citoyenneté. Ce jeu correspond à ce que la société a besoin dans ce contexte de crise économique, le retour aux valeurs et aux respects des règles ainsi que des autres. Tout le monde peut jouer aux échecs, aucun critère n'est fixé, ni la taille, ni les muscles, ni l'âge".

La récompense? Les 16 gagnants du Championnat de France seront qualifiés pour le Championnat d'Europe à Prague et le Championnat du Monde en Slovénie.

 

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité