Actualités

FERIA ALÈS Course Gardonnenque : l’indéboulonnable famille Meurice reste championne

Anthony Meurice, de Carnas, remporte la course pour la première fois. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Anthony Meurice, de Carnas, remporte la course pour la première fois. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Anthony Meurice, de Carnas, remporte la course pour la première fois. Eloïse Levesque/Objectif Gard

La course gardonnenque est l'une des animations des plus attendues de la feria d'Alès. Chaque année, sur les berges et sur le pont Vieux, ils sont des milliers à admirer la chevauchée des cavaliers dans le lit du Gardon. Ce vendredi après-midi, 12 courses haletantes ont départagé les finalistes.

Passage difficile pour les chevaux, dans le lit du Gardon. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Passage difficile pour les chevaux, dans le lit du Gardon. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Thomas Meurice, trois fois champion de l'épreuve et tenant du titre, avait la victoire en poche. Mais son frère Anthony, habitant Carnas, l'a devancé en finale. Ce dernier remporte le premier prix et 450 €. Derrière eux, Eric Fiore et Christophe Mougeon n'ont pas démérité.

Seul point noir de l'après-midi, l'un des cavaliers, Anthony, a fait une chute de cheval avant de se faire piétiner, dans la folie de la course. Secouru rapidement, son état semble sans gravité. Son canasson a été récupéré par l'une de ses adversaires, plusieurs mètres plus loin.

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

2 commentaires

  1. C’est moi qui est récupéré son cheval. J’étais juste derrière lui en plein course quand malheureusement il est tombé et est passer sous les sabots de ma jument. Son cheval a ensuite pris la faute en dehors du parcours et je les coursé avec ma jument afin de le rattraper. J’ai récupéré son cheval mais j’y est laisser la santé à ma jument puisque elle a glissé sur une plaque de béton presque 1km plus loin. Rien de grave bien pour ma jument n’ai pour moi. Le cavalier tomber sur le parcours n’a pas ses jour en danger, il as eu une grande chance parce que il s’est fait piétiner et par moi et par le cavalier de derrière, heureusement qu’il as eu le bon réflexe de se mettre en boule afin de se protéger au maximum.
    Cette course est certes dangereuse mais le risque zéro n’existe pas !
    Et moi je vous dit à l’année prochaine !!

  2. Ce que les gens ne savent pas :
    -Lors de la première course opposant entre autre Eric fiore et Marion Picon, Eric n’ayant pas supporter que Marion le double, il a menacé la jeune fille de la faire expulsé de la course.
    -Lorsque Anthony a chuté, Marion est parti rattraper son cheval, elle s’est blesser et à blesser la jument, Eric fiore, arrivé premier sur les lieux de l’accident, a récupéré le cheval d’anthony et il est reparti, laissant Marion et sa jument en sang.
    – l’organisateur de la course n’a pas attendu Marion et la déclarer d’office  » abandon ».
    Je pense que cette jeune fille, 18 ans, a fait preuve d’un fair-play exemplaires, et pourtant personne n’a su saluer ce geste. Personne n’ayant pris de ses nouvelles de surcroîts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité