Actualités

TOROS Un stage « pratique » très réussi pour les amateurs éclairés

Avec leurs stages, les "practicos" touchent du doigt leur rêve Photo DR).
Avec leurs stages, les "practicos" touchent du doigt leur rêve (Photo DR).

Les Aficionados Practicos ne sont pas des professionnels de la tauromachie et ne veulent pas forcément le devenir. Ils toréent pour le plaisir dans une quête intérieure qui les mène souvent vers l'affrontement choisi. Le dernier stage en date organisé par l'association a donné matière à travail et réflexion.

Cinq demi-journées de tientas et ou capeas, 28 animaux toréés en 3 jours par 3 entités taurines différentes mais amies (Association Française des Aficionados Practicos / DAX / PARIS) et 30 practicos participants.Voilà un stage qui ne laisse pas de doute sur la qualité du travail accimpli par l'association. Sous la houlette du maestro nîmois Denis Loré, très présent lors de ces 3 journées intenses d'entraînement, les conseils dispensés par le professionnel en direction des amateurs plus ou moins éclairés furent précieux.

"Au delà des chiffres c'est dans un esprit de transmission et de promotion de la tauromachie que s'est déroulé ce stage permettant ainsi à tous les aficionados practicos d'améliorer leurs connaissances taurines dans un contexte de véracité et d'être ou devenir de bons aficionados sachant apprécier à sa juste valeur ce qui se passe en piste lors des spectacles taurins" évoque Hervé Galtier, président des Practicos.

En vrai retour aux sources pour une association qui est née pour mieux comprendre les rouages méconnus de cet art qu'est la tauromachie. "C'est aussi la promotion du bétail et des ganaderos français en développant ainsi le concept de la tauromachie au campo qui est présent. Un bolsin des éleveurs est dans les tiroirs de l'AFAP pour la saison prochaine".

L'objectif de l'Association Française des Aficionados Practicos dans une telle réalisation est de fédérer les aficionados practicos leur permettant ainsi d'assouvir leur passion. L'axe Paris-Dax-Nîmes devient incontournable dans une telle organisation et d'autres structures vont bientôt rejoindre cet axe. "Chaque practicos a pu réaliser, en fonction de son niveau, des interventions dans le cadre de tientas, des capeas,ou des becerradas sans mise à mort avec un encadrement professionnel. Chaque practico a pu ainsi développer des qualités essentielles au toreo telles que la volonté, le courage, l'humilité, le respect, la générosité ou la passion en faisant les choses sérieusement sans se prendre au sérieux" conclut Hervé Galtier.

Avec Denis Loré, les practicos remercient humblement les divers ganaderos qui ont permit la réalisation d'un tel événement, Michel Niquet (photo), les frères Tardieu ou la ganaderia Pourquier. Sans cheval ni pique, la tauromachie n'est rien alors les remerciements sont également adressés à la cavalerie d'Alain Bonijol et Jean Loup Alliet ainsi qu'à Gabin Réhabi, piquero du stage.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité