Actualités

LAUDUN-L’ARDOISE Maison Albert André : les AAA tapent du poing sur la table

Elian Cellier président de lassociation les Amis dAlbert André (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Elian Cellier président de l'association les Amis d'Albert André (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le président des Amis d’Albert André est en colère, et il le fait savoir.

Elian Cellier, qui est à la tête de l’association qui œuvre pour l’héritage du peintre laudunois, a carrément « l’impression d’avoir été roulé dans la farine » concernant la maison du peintre située rue de Boulogne à Laudun.

« On nous a bien mené en bateau »

Une maison inoccupée depuis dix ans et la mort de Jacqueline Bret-André, dont l’état se dégrade, et où un projet de maison d’artistes est à l’étude depuis quelque temps maintenant. Un projet complémentaire de celui de la construction d’un nouveau musée à Bagnols pour lequel des financements existent, puisqu’il s’agit de l’héritage de Jacqueline Bret-André.

La colère d’Elian Cellier et des AAA est issue du dernier comité de pilotage qui s’est tenu le 21 septembre sous l’égide de l’agglo du Gard Rhodanien. Alors que pour accélérer le dossier de la maison les AAA demandaient de la dissocier du projet de nouveau musée de Bagnols, « plusieurs fois on nous avait dit que c’était impossible de séparer les deux projets », rappelle Elian Cellier. Or, lors du comité de pilotage de mercredi, « les responsables de l’étude d’impact sur le transfert du musée ont pourtant affirmé que leur étude ne portait que sur l’impact du transfert du musée à Bagnols et en aucun cas sur la maison de Laudun. On nous a donc bien mené en bateau en nous disant qu’il fallait patienter », grognent les AAA.

« Un sursaut rapide est indispensable »

Par ailleurs, alors que le président rappelle que le fait d’élaborer des devis pour la mise hors d’eau et hors d’air de la maison avait été actée le 18 décembre dernier, l’association a appris cette semaine « que les devis ne sont toujours pas réalisés ! Une véritable comédie nous est jouée : les devis devaient-ils être réalisés par les services techniques de Bagnols, de l’agglo ou de Laudun l’Ardoise ? Ce faux-malentendu nous fait perdre encore plusieurs mois », affirment les AAA dans une lettre adressée aux services de l’agglo.

Elian Cellier poursuit la missive en lançant que « Trop c’est trop : cette énième réunion du comité de pilotage qui n’a rien apporté de nouveau fut un simulacre de séance de travail. Cette réunion mal menée (donc malmenée) montre le manque de sérieux de cette instance. » Plus loin, le président des AAA prévient : « un sursaut rapide est indispensable… avant que la maison ne soit touchée par des dommages irréversibles » et estime que « cette fois le fond a été touché. »

Reste maintenant à voir quelles suites aura ce coup de colère pour la maison du peintre, qui attend toujours sa seconde vie.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “LAUDUN-L’ARDOISE Maison Albert André : les AAA tapent du poing sur la table”

  1. y’en a qui se réveillent, nous on avait compris depuis un moment que ces études c’était que du bidon, le contraire nous aurait étonné. ça ressemble à ce qu’a l’habitude de faire cette agglo, c’est à dire des études (pour rien) et brasser du vent. et quand il s’agit de passer à l’action, devis, travaux, etc …y’a plus personne ou plus un rond. sauf bien sûr pour scène campagne qui servira à rien !

    1. Mouais… sauf que pour faire un musée (ne parlons même pas de la maison du peintre) c’est, au bas mot, 2,5 per (ou scène campagne). Une broutille, ou presque. Surtout que pour le musée, côté subventions, c’est le désert de Gobi (et il ne faut pas compter sur la Drac) même avec les subsides de l’anru.
      Il n’en demeure pas moins qu’il faudrait que cette association choisisse un peu mieux ses représentants : tour à tour président du cercle du prolétariat, candidat communiste (un temps) pour les cantons… mélange pour le moins iconoclaste.

  2. Ha Ha!vous me la bayez belle zorglub, voilà que selon vous ce serait la faute du président de l’AAA si le dossier dort au fond de son carton pour la simple raison de ses mandats associatifs et politiques, on voit bien d’où vient ce pan-flet,qui se cache sous un avatar aussi ridicule, or s’il y a des fautifs ce ne sont que les élus qui devaient s’occuper du dit dossier et que si je me réfère à votre commentaire ce n’est que parce qu’il est mené par une personne qui ne plait pas à l’exécutif, belle mentalité, que vous nous montrez qui êtes vous donc pour porter un tel jugement sur une personne qui œuvre bénévolement pour faire aboutir un vœux testamentaire? or ce citoyen fait partie du comité de pilotage de ce dossier avec l’aval des dits politiciens locaux qui se foutent carrément de cette association et de ses nombreux adhérents ce musée et cette maison c’est la nouvelle Arlésienne locale, en cas de dégradation irréparable l’association et les légataires testamentaires j’espère qu’ils intenteront un procès contre l’exécutif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité