Nîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Ne pas se perdre en chemin au Parsemain

Bernard Blaquart en conférence de presse avant Nîmes Olympique / Estac Troyes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

C'est en formation légère que le Nîmes Olympique partira en guerre du côté de Fos-sur-Mer. Face à Istres (DHR), les Crocos doivent passer le cap du 7ème tour de la Coupe de France à 17h.

Entre la trêve internationnale qui prive le Nîmes Olympique de Rachid Alioui et de Larry Azouni, la blessure de Christian Kouakou, les suspensions de Savanier et de Cissokho ainsi que la "faiblesse" annoncée de l'adversaire qui évolue en DHR, ce 7ème tour de Coupe de France pourrait être "le piège par excellence" comme le dit Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique!

"Tu te découvres au fur et à mesure de la compétition, tu ne sais jamais vraiment à l'avance que l'équipe est une équipe de coupe, il faut passer les premiers tours et continuer! La Coupe de France est très difficile, on peut avoir de l'ambition mais il faut de la motivation et j'espère qu'à ce niveau le groupe sera opérationnel. Nous affrontons une DHR, c'est normal qu'une Ligue 2 l'emporte mais Istres n'est pas comme les autres équipes qui jouent en DHR. L'équipe s'entraîne 4 fois par semaine, c'est plus proche du CFA" poursuit Bernard Blaquart.

Chez les Crocos, la formation sera rajeunie, manquera probablement d'expérience, mais cette équipe voudra à coup sûr marquer les esprits du coach afin d'entrer de manière plus pérenne dans les plans de jeu du technicien nîmois. "En Coupe de France, les clubs pros se relâchent et les plus petits veulent créer l'exploit. 2 tours après l'entrée des clubs de Ligue 2, la moitié de ces-derniers est déjà éliminée... La motivation individuelle de nos joueurs est importante, tous ont des choses à montrer ou à prouver. Si on passe avec un peu d'aisance, on dira que c'est logique. Si on passe difficilement, on pinaillera, mais si on ne passe pas, on se fera taper sur les doigts! Istres sera au niveau, il faut faire le boulot" évoque le coach.

Florian Fabre sera une nouvelle fois le capitaine Croco de ce court mais périlleux déplacement au Parsemain. A en croire l'entraîneur, l'équipe pourra compter sur quelqu'un d'exemplaire, qui connaît le club, qui est écouté dans le vestiaire, qui a de l'expérience et qui dégage quelque chose. Encore une fois à l'extérieur, les Crocos rêvent de poursuivre leur série d'incroyables succès.

"La Coupe de France arrive tard et est souvent synonyme de relâchement. Pour les joueurs, c'est un peu plus compliqué que la Coupe de la Ligue qui arrive plus tôt dans la saison. En début d'année, ils doivent montrer le pus de choses possibles mais si en plus du championnat on peut avoir un peu de piment, ça serait sympa!" conclut Bernard Blaquart.

Le groupe nîmois: Marillat, Gallon, Angoula, Alakouch, Marin, Briançon, Diabaté, Valls, Fabre, Aït Fana, Dupecher, Lavigne, Ripart, Thioub, Sissoko, Denkey.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité