Nîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Limiter la casse ou tenter l’exploit?

Rachid Alioui aura certainement à coeur daugmenter son capital "buts" qui est déjà conséquent! Photo Anthony Maurin).
Rachid Alioui aura certainement à coeur d'augmenter son capital "buts" qui est déjà conséquent! (Photo Anthony Maurin).

Pour le compte de la 18ème journée du championnat de Ligue 2, le Nîmes Olympique 10ème, reçoit le Stade Brestois 29, 2ème, ce soir à 20h au stade des Costières.

"Le mois de novembre nous coûte cher cette année... En points et en blessés en plus! Le but du jeu est de bien finir l'année, nous sommes à 22 points, si on en reste là, nous regarderons vers le bas, si on passe à 25 ça sera pas mal en vue du maintien" assumer Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique. De leur côté, sur les 4 matchs qui les séparaient de la fin de l'année, les joueurs se sont mis en tête de prendre 7 points. "Ils sont à 4, ils ne sont pas largués" poursuit le coach.

Après une première et pour l'instant unique victoire aux Costières, les Crocos affronteront fièrement le Stade brestois, un des cadors du championnat. "Nos styles de jeu sont différents mais nos attaques sont comparables et nos défenses relativement similaires. Nous aimons partir à l'offensive! On va essayer de les priver un peu de ballon mais c'est une équipe qui se projette vite et qui est très dangereuse en contre. Nous n'avons pas de complexe et sommes prêts à faire un gros match aux Costières" lance Bernard Blaquart.

Mais pour cela, la qualité de la pelouse reste encore en travers de la gorge du technicien... 3 joueurs blessés et "ça peut encore arriver, même une blessure grave!".

Anthony Marin, "Robocop" comme lappelle Bernard Blaquart Photo Anthony Maurin).
Anthony Marin, "Robocop" comme lappelle Bernard Blaquart (Photo Anthony Maurin).

Et ce n'est certainement pas "Robocop" allias Anthony Marin, surnommé ainsi par Bernard Blaquart, qui dira le contraire! Malgré ses douleurs, le travail et les efforts doivent continuer pour le bien du groupe... "Le coach plaisante avec ça mais je pense qu'il veut simplement dire que je m'engage et que j'ai envie de jouer. Nous ne sommes peut-être pas tous à 100% mais des fois il faut serrer les dents et ne pas lâcher le steak! Tout le monde est dans le même état d'esprit".

Si le Nîmois sait à quoi s'attendre avec la réception de Brest, les espoirs restent de mise pour glaner quelques points face à une équipe qui s'installe peu à peu sur le podium du championnat. "Quand on joue contre les plus forts, on sait quoi faire pour réaliser un bon match. Si nous arrivons à 25 ou 27 points à la trêve, nous ne seront pas décrochés du haut du tableau et dans nos têtes ça peut aider! Nous voulons prendre au moins 3 points lors de ces 2 dernières rencontres. C'est la 3ème année qu'une partie du groupe joue ensemble en Ligue 2 mais aujourd'hui je ne vois pas d'équipe qui se détache... ç'a été plus dur de jouer contre Auxerre que contre Reims!" conclut le défenseur croco qui est légèrement touché sous un genou et aux côtes.

Le groupe nîmois: Marillat, Dias, Paquiez, Marin, Garcia, Harek, Diabaté, Azouni, Fabre, Valls, Savanier, Thioub, Aït Fana, Cissokho, Alioui et Kouakou.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité