ActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE L’intime espoir, l’espérance ultime

Qui veut que les Crocos grimpent sur le podium puis en Ligue 1? (Photo Anthony Maurin).
Qui veut que les Crocos grimpent sur le podium puis en Ligue 1? (Photo Anthony Maurin).

Le podium n'est pas encore dans les têtes et après la sale blessure de Rachid Alioui, il n'est pas prêt d'être concret... Mais l'espoir demeure et les Crocos gagnent enfin à la maison. Une montée en Ligue 1 est-elle envisageable?

Le Nîmes Olympique, au soir de sa troisième victoire de la saison aux Costières face au Red Star, était au pied du podium et à quatre points de la première place. En amont, pour motiver ses troupes qui jusqu'alors étaient timorées à domicile, le coach Blaquart avait pris l'exemple barcelonais, autant dire qu'il a parlé "émotion" avec cette remontada historique.

D'ailleurs, après ce match dantesque, Théo Valls n'en a pas dormi de la nuit! Le Nîmois qui avait inscrit un magnifique but sur un boulet de canon a remis ça aux Costières. "Il y avait toute ma famille, c’était super et en plus il y a la victoire. On n’a pas lâché et on a tout donné jusqu’au bout, comme l’an dernier. On se sent solide dans tous les compartiments, on fait les efforts et on s’entraide, tout le monde est présent et nous sommes tous solidaires".

De quoi faire plaisir au 6000 spectateurs présents vendredi soir. Des propos qui rappellent l'aventure 2015-2016 et qui ne sont pas innocents. Pour Gaël Angoula qui a dit quelques mots pour Youcef Touati, joueur lourdement accidenté et actuellement dans un profond coma qui vécu chez notre défenseur, l'équipe se cherche encore. "J'ai eu une petite période compliquée avec des événements mais aujourd'hui je suis relâché, c'est clair dans ma tête. J’ai pris une décision libératrice pour la suite de ma carrière, je ne peux encore rien dire mais je suis bien. Mon but est d'accompagner tous ces jeunes, je suis un compétiteur! Il se passe quelque chose, un match comme celui face au Red Star est révélateur mais j'ai quand même une pensée pour Rachid que l'on perd probablement... Il faut rester mesuré, je ne peux pas le dire mais... Il faut jouer sans penser au podium, on n'en parle pas dans le vestiaire".

Les joueurs savent. Les joueurs peuvent. Rachid Alioui s'est vraisemblablement fracturé le pied et devrait être éloigné des terrain pour un long moment. De toute façon, sans le meilleur buteur de l'équipe, les choses seront bouleversées et on devrait s'attendre à un remaniement de l'attaque Croco avec un Kouakou en manque de Rythme. Pour Bernard Blaquart, entraîneur croco, "Face au Red Star fallait que l’on hausse l’intensité de notre jeu en espérant que ça passe, ce qui a été fait. On s’est fait prendre quelques fois en contre en première période mais cette équipe n’est pas à sa place dans le bas du classement. On perd Sofiane avec son carton rouge, j’espère qu’ils seront cléments à la commission mais on perd aussi Rachid Alioui. Comme quoi tout n’est jamais rose. Sissoko absent, nos deux avant-centres sont blessés, c’est un coup dur pour eux mais aussi pour nous. On peut être ambitieux mais il faut être réaliste. Les coups durs s’accumulent et celui-là est un gros handicap. Pas de souci, on sera quand même 11 pour aller jouer à Sochaux mais c’est une grosse tuile, on ne peut donc pas s’enflammer…".

Mais le Nîmes Olympique a le sang chaud et s'emballe tel un cheval sauvage. Blessés, absents, suspendus, c'est le jeu mais c'est dans ces instants de doutes que d'autres doivent prendre la relève. Les Nîmois enregistrent aussi des retours comme celui d'Anthony Marin au coeur de la défense en remplacement de Fethi Harek, capitaine courage. Pour le Croco qui revient, "Ça fait presque trois mois sans jouer, le coach m’a fait confiance, il fallait tout donner, j’ai fait mon devoir et je suis content. Le peu de fois que j’ai joué cette année, on a gagné ! En plus on n’a pas pris de but et on a encore de beaux buteurs. On sent l'euphorie des supporters, on ressent quelque chose".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

3 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE L’intime espoir, l’espérance ultime”

    1. dommage pour rachid il va manquer. mais d’autres comme ripard valls Kouakou dioub etc memes des défenseurs peuvent en planter en fait avec cette equipe tout les joueurs sont bon allez nimes confiance courage et hargne comme d’hab.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité