Faits Divers

NÎMES Assises: le chauffard accusé d’avoir percuté volontairement un cycliste

illustration © objectifgard.com / MA
illustration © objectifgard.com / MA

Un homme de 42 ans comparaît à partir de jeudi matin devant la Cour d'Assises du Gard pour des "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Un homme qui circulait sur un vélo dans les rues de Nîmes a été percuté par un automobiliste qui a continué sa route.

Au départ les policiers intervenaient sur un simple accident de la circulation. Mais en arrivant sur place, si la victime était identifiée et hospitalisée après un choc sérieux contre une automobile, les témoins donnaient une version différente. Le 20 juillet 2013, il est 20h, lorsqu'une Opel Zafira percute "volontairement" le cycliste selon plusieurs personnes interrogées par les forces de l'ordre. Le conducteur en fuite, est rapidement identifié car son immatriculation a été relevée par un autre conducteur. Le pronostic vital du cycliste est engagé, il décèdera trois jours plus tard des blessures liées à un "traumatisme thoracique gravissime" selon les médecins. La voiture aurait roulé sur lui.

Un témoin déclare sur procès-verbal: "le conducteur de la voiture donne un coup de volant sur le cycliste pour le faire tomber", un autre n'émet "aucun doute sur le caractère volontaire du coup de volant", tandis qu'un dernier évoque "un cycliste et un conducteur qui s'invectivaient en criant, lorsque le conducteur donne un coup de volant sec sur la droite pour faire tomber le deux-roues". Ce même témoin précise: "le conducteur a fait marche arrière en repassant une seconde fois sur le cycliste". Le véhicule se serait soulevé alors que la victime était dessous. Le chauffard retrouvé une heure plus tard affirmera aux enquêteurs qu'il a eu un souci avec un cycliste en niant le caractère volontaire de la chute de la victime. Un cycliste qu'il connaissait car il était client de son restaurant. Le mis en examen expliquera aussi qu'il est parti car il gênait la circulation et des voitures klaxonnaient derrière lui! Une version qui n'a pas séduit le juge d'instruction, puisque le conducteur, qui reste présumé innocent, est renvoyé devant la juridiction criminelle. Les jurés du Gard doivent rendre leur verdict vendredi soir.

Boris De la Cruz

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité