A la uneActualitésSociété

GARD Une semaine pour parler de l’autisme

L'autisme, un handicap méconnu que le réseau HandiLib'30 s'efforce de sensibiliser la population (Photo DR)
L'autisme, un handicap méconnu que le réseau HandiLib'30 s'efforce de sensibiliser la population (Photo DR)

C'est une journée nationale qui aura lieu le 2 avril prochain mais dans le Gard, la jeune et dynamique association Réseau HandiLib' 30, organisera dès le 28 mars une semaine entière dédiée à l'autisme. 

"Le but est de sensibiliser le plus de personnes possible en créant et en organisant des événements divers et variés qui impliquent les Gardois" évoque Marine, membre de l'asso qui oeuvre en faveur des enfants et adolescents porteurs de handicaps mentaux et troubles du spectre autistique dans le Gard. Et pour cette première déclinaison hebdomadaire de la journée nationale, les petits gardois font fort, alors autant les aider dans cette belle et généreuse démarche. Pas un mais plusieurs événements de qualité seront mis en avant pour parler, sous tous les angles ou presque, de cette maladie méconnue.

Début des festivités le 28 mars avec une pièce de théâtre. Laurent Savard, viendra à l'IFME (2117 Chemin du Bachas 30900 Nîmes) avec sa troupe pour jouer "Le bal des pompiers", une pièce très moderne qui traite avec humour du handicap. Laurent Savard sera accompagné au piano par Anaïs Blin (également comédienne) et mis en scène par Bruno Delahaye. Entrée 15 euros (12 euros pour les adhérents), séance de dédicaces du livre "Gabin sans limites" et buffet dans la foulée. Des navettes sont mises en circulation à partir de 18h30 au départ du parking des Costières.

Mercredi à vide, c'est le jeudi 30 à 18h que reprend le mouvement avec une conférence donnée au cinéma nîmois le Sémaphore. "Autisme et accessibilité" seront évoqués par deux psychologues (dont un directeur de recherche au CNRS).  À partir de 20h30, le film/documentaire "Pourvu qu'on m'aime" sera diffusé. Entrée 11,5 euros pour la totalité de la soirée.

Le vendredi 31 mars, c'est au tour de la soirée bleue organisée au Prolé de faire parler d'elle. Habituellement blanches (ou rouges pour la Maison du Prolétariat), les soirées bleues ne sont pas légion! Évidemment, la couleur a un sens, c'est celle qui est assimilée à l'autisme... Seule contrainte pour cette soirée qui s'annonce festive et chaleureuse, un dress code obligatoire, s'habiller logiquement en bleu! Dès 19h, un stand d'information sera ouvert. les Festaïres et la Batuc'Ad Lib de Marguerittes mettra en musique cette maladie intime. Entrée libre, sans réservation.

Le samedi 1er avril, la journée sera saucissonnée en deux parties. Le matin entre 9h et 13h, une conférence concernant l'accessibilité et qui verra défiler 8 intervenants (8 pointures donc) dont Julie Dachez, sera organisée au CER des Cheminots à Nîmes. Des stands, la Maison des Enfants Extraordinaires, Notre Petit Prince Asperger ou encore Sésame Autisme feront partie de la belle affaire et vous renseigneront sur demande. L'après-midi sera placé sous le signe de la détente sportive avec un rendez-vous au Tennis Club des Hauts de Nîmes pour deux heures (entre 15h et 17h) de tennis un peu spécial. Entrée libre mais sur inscription.

Enfin, en restant dans le sport mais en guise de bouquet final, la grande marche de cinq kilomètres au Pont-du-Gard sera le grand moment à vivre de cette semaine purement gardoise.  Une sortie familiale qui a du sens, un circuit adapté à tous , qui vous fera d"couvrir les recoins d'un site magique où tout le monde parvient à se sentir apaisé. Rendez-vous à 13h30 sur la rive gauche du Pont (le parking sera gratuit pour les participants à la marche). Un goûter sera servi pour recharger les batterie après la marche.

L'autisme ne doit plus être tabou, il concerne bon nombre de Gardois et pour une fois que des petites associations s'impliquent fortement dans une cause, les aider semble devenir une (deuxième) cause juste! Programme complet de la semaine. Inscriptions. Réservations.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close