GARD Deux cents personnes ont célébré l’anniversaire du cessez-le-feu en Algérie

Le sous-préfet Carl Accettone présidait cette cérémonie du souvenir (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Le sous-préfet Carl Accettone présidait cette cérémonie du souvenir (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

En ce dimanche 19 mars qui marquait le 55e anniversaire du cessez-le-feu en Algérie, près de deux cents personnes se sont retrouvées au monument aux morts du Square du 11 novembre 1918 de Nîmes pour rendre un hommage solennel aux victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Devant une escouade des militaires du 63e Régiment du train basé à Nîmes impeccablement alignée en rang d'oignon, 35 porte-drapeaux ont présenté les couleurs en mémoire de leurs 30 000 frères d'arme tombés au combat au terme de 10 années de guerre.

L'escouade du 63e Régiment du Train de Nîmes au garde-à-vous (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

L'escouade du 63e Régiment du Train de Nîmes au garde-à-vous (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

En cette journée nationale du souvenir, trois sections gardoises d'anciens combattants de la Fédération Nationales des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie ( FNACA), de l'Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC)  et de l'Association Nationale des Cheminots Anciens combattants (ANCA) étaient présentes.

Les porte-drapeaux étaient alignés devant l'entrée du monuments aux morts (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Les porte-drapeaux étaient alignés devant l'entrée du monument aux morts (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Représentant le préfet du Gard, Didier Lauga, son directeur de cabinet, Carl Accettone, présidait cette cérémonie à laquelle assistaient les députés Françoise Dumas et Christophe Cavard, le président du Conseil départemental, Denis Bouad, son collègue Christian Bastid, et la directrice du service départemental des anciens combattants, Myriam Martinez.

Les personnalités ont procédé aux dépôts de gerbes (Photo Philippe Gavillet de Peney/OBjectif Gard)

Les personnalités ont procédé aux dépôts de gerbes (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Après les discours officiels et le traditionnel dépôt de gerbes, a retenti la sonnerie aux morts avant que ne résonne une Marseillaise reprise en chœur par l'assistance qui clôturait cette cérémonie du souvenir et de recueillement.

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Partager