Faits Divers

NÎMES Détenu pour violences, viol et séquestration de sa compagne, il demande sa libération

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

 

Les faits se sont déroulés à Nîmes en novembre 2015 vers la rue Vincent Faïta et le centre des Impôts. Un homme d'une trentaine d'années est détenu depuis 17 mois pour des faits de "violences, enlèvement, viol et séquestration" de sa compagne. Il a demandé la semaine dernière, sa libération conditionnelle en attendant son procès.

 

Le détenu est soupçonné d'avoir roué de coups sa compagne. "Ma cliente a eu le courage de le quitter, mais il est revenu la chercher en l'enlevant avec un autre homme en pleine rue alors qu'elle allait faire des courses, affirme Maître Célestine Bifeck, conseil de la dame qui a porté plainte. Heureusement que la soeur et la fille de la victime ont réagit car sinon je ne sais pas comment la séquestration qui a duré plusieurs jours se serait terminée. Ma cliente vit dans la terreur de se retrouver face à face avec son agresseur ", poursuit l'avocate Nîmoise.

Cet homme d'une quarantaine d'années qui demande sa libération est suspecté d'avoir enfermé son ex compagne pendant trois jours dans son appartement. Ce que nie farouchement le mis en cause, qui explique par l'intermédiaire de son conseil Me Farid Faryssy: "Il évoque des violences réciproques dans le cadre d'une relation tendue entre deux personnes. Il ne reconnaît pas la séquestration, l'enlèvement et le viol", souligne l'avocat vauclusien qui estime que la "procédure est longtemps restée en sommeil et ce n'est qu'en février 2017, soit 15 mois après les faits que les scellés ont été réalisés". La jeune femme, elle, aurait selon ses déclarations pendant l'instruction vécu un véritable calvaire.

La chambre de l'instruction de Nîmes doit dire dans quelques jours si l'accusé peut obtenir la libération conditionnelle qu'il demande...

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité