Actualité générale.ActualitésSociété

MEYNES Le coup de sang du maire : « Trop, c’est trop ! »

Les riverains dénoncent des incivilités aux abords du lycée depuis que les étudiants sont en grève (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Les riverains dénoncent des incivilités aux abords du lycée depuis que les étudiants sont en grève (Photo Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Comme suite à notre Fait du jour de ce jour, le maire de Meynes, Rudy Nazy, a accepté de donner son point de vue sur les événements qui secouent le lycée agricole depuis plusieurs jours...

Depuis une semaine, le petit village de Meynes vit des heures agitées.  Entamée par une partie des élèves du lycée agricole privé et des parents le 22 mars dernier, le mouvement de protestation contre la mise à pied conservatoire du directeur du lycée agricole a pris de l'ampleur. Et l'occupation du terrain par les protestataires a généré des incivilités qui suscitent l'exaspération des riverains.

Désormais, les doléances s'accumulent sur le bureau de Rudy Nazy, le maire de la petite commune. Relayant les désidérata de ses administrés, en tant que titulaire des prérogatives de police sur le territoire de la commune, celui-ci a décidé de prendre le taureau par les cornes pour faire cesser les troubles à l'ordre public : "Je respecte le droit de grève mais trop, c'est trop ! J'ai été patient depuis une semaine, mais là, ça va trop loin ! Les jeunes se sont installés à demeure et ils déjeunent sur la voie publique. Parfois, les riverains ne peuvent même pas rentrer chez eux. Le soir les manifestants jouent au ballon et pénètrent sans autorisation dans les propriétés privées pour le récupérer. Ils font du bruit et écoutent de la musique à un volume qui dérange le voisinage. Hier matin (29 mars, NDR), j'ai pris un arrêté municipal les enjoignant de quitter l'espace public. J'ai aussi mis au courant la brigade de gendarmerie de Remoulins qui va suivre tout ça."

Concernant la personnalité du directeur mis à pied, Thierry Grésin, interrogé par nos soins, le premier magistrat de la commune expose : "M. Grésin semble être une personne très appréciée par les élèves, l'équipe éducative et les parents. En tant que Maire, j'ai de très bons rapports avec lui et mes adjoints aussi. Cependant il ne m'appartient pas de commenter la ou les décisions du C.A. du lycée. Un de mes adjoints y siège au titre d’observateur pour le Conseil municipal."

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com     

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “MEYNES Le coup de sang du maire : « Trop, c’est trop ! »”

  1. Monsieur le mare, je vous trouve vite dépassé et partial….. Surtout quand on voit le nombre d’incivilités du fait des jeunes du village et même parfois à l’encontre des jeunes du lycée, où là on vous a beaucoup moins entendu, hasard????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité